Terreur à Carrefour-Feuilles: 15 cas d’assassinat, plus de 10 000 déplacés internes enregistrés de 12 août à date, selon le CARDH

3 min read

15 cas d’assassinat dont trois personnes âgées, deux policiers et deux enfants, une quarantaine de blessés, et plus de 10 000 déplacés internes ont été recensés à Carrefour-Feuilles de 12 août 2023 à date suite aux actes de violence du gang de ” gran ravin ” , selon un bilan provisoire du Centre d’Analyse de Recherche en Droits de l’Homme (CARDH) .

Des habitants de Carrefour-Feuilles sont en deuil et aux abois suite aux attaques armées des bandits voulant contrôler ce territoire. Au moins 15 personnes ont été tuées, 27 maisons ont été incendiées par des gangs , et plus de 10 000 déplacés internes ont été enregistrés de 12 août 2023 à date. Parmi cette quizainaine cas d’assassinat figure trois personnes âgées, deux policiers et deux enfants. Des cas de viol ont été également signalés.

Dans un rapport daté du 16 août 2023, le CARDH réaffirme ” son appel à la protection de la population, au gouvernement  et à la coopération internationale afin d’équiper la police, au-delà des promesses et des négociations sur la force internationale ” .

Si la Police Nationale d’Haïti n’intervient pas de manière urgente à Carrefour-Feuilles les gangs prendront le contrôle de Carrefour-Feuilles, des massacres, des dégâts matériels énormes seront à nouveau recensés. Il sera
quasiment impossible pour la police, telle qu’elle est aujourd’hui, de reprendre le contrôle de ce quartier et  la  zone métropolitaine retombera complètement aux mains des bandits,  prévient l’organisme.

Des habitants fuyant la zone de Carrefour-Feuilles suite aux violences des gangs sont éparpillés partout dans les zones avoisinantes. Des milliers de déplacés internes se sont réfugiés notamment : I) au lycée de Carrefour-Feuilles ; II) à la place Jérémie ; III) aux environs du stade Sylvio
Cator ; IV) au gymnasium Vincent (rue Romain) ; V) aux différentes places du Champ de Mars ; VI)à la place Carl Brouard ; VII) à l’école République du Brésil ; VIII au Collège
Leclerc Tertullien (rue Lotard Jérémie) ; IX) à l’École Gramont Paul (rue Edmond Paul). Plus de 2.000 familles y sont identifiées, rapporte le CARDH.

Suite à la résurgence de la violence des gangs dans le pays et  l’incapacité de la police à protéger la population ainsi que les discussions et réunions autour de l’envoi d’une force multinationale en Haïti ou du renforcement du BINUH, la population va recourir au « Bwa Kale » et à la fermeture de leurs zones, poursuit-il dans ce rapport, soulignant que plusieurs zones dont Lalue, Canapé-Vert, Rue Oswald Durand, Martin Luther King, sont déjà fermées avec des barricades, des portails, des pneus et autres.

Rappelons que l’année dernière des gangs de ” Gran Ravin ” et ses alliés  avaient attaqué la zone de Carrefour-Feuilles . De concert avec des agents de la PNH , des membres de la population avaient résisté  à leurs assauts . En moins d’un an, ces derniers envahissent la zone et jurent prendre son contrôle.

Source: Gazette Haiti news

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © All rights reserved. | Radio Verite .
Powered by