Assassinat de Monferrier Dorval: Martine Moïse boude l’invitation du juge et demande un report

2 min read

L’ancienne première dame de la République Martine Moïse a boudé l’invitation du juge Marthel Jean Claude en charge de l’enquête sur l’assassinat de l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince Monferrier Dorval. Ses avocats ont sollicité un report.

Près de 3 ans après, la justice peine à rendre justice à l’un des plus éminents avocats de l’histoire d’Haïti. Martine Moïse, ancienne première dame de la République qui avait à répondre aux questions du juge Marthel Jean Claude ce mardi a préféré bouder l’invitation. Dans la foulée, ses avocats ont sollicité un report.

« Le pays est ravagé par une crise de sécurité. En ce sens, l’ancienne première dame, étant donné qu’elle avait été victime d’une tentative d’assassinat, sent que sa sécurité n’est pas garantie », indique son avocat Emmanuel Jeanty qui évoque que Mme Moïse fait face à des menaces de mort venues de toutes parts.

Par conséquent, l’avocat dit avoir produit une correspondance pour solliciter un report à une date plus favorable le climat d’insécurité qui sévit dans le pays. 

En 2020, le feu président Jovenel Moise a fait involontairement des révélations fracassantes entourant le décès de Monferrier Dorval. Il ne savait pas que ces révélations allaient être avoir des impacts sur sa femme malgré le fait qu’il soit assassiné. 

« Me. Dorval est mort à 10:13 et à 10:15 – soit 2 minutes plus tard -, autant que je me rappelle c’est ma femme qui est venue me montrer les images« , avait déclaré le président Jovenel Moise à l’émission « Le Point » de Radio Télé Métropole. 

Depuis, le nom de Martine Moïse ne cesse d’être évoqué dans ce dossier. Et jusqu’à présent, la veuve n’est toujours pas auditionnée par la justice haïtienne.

Source: Gazette Haiti news

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © All rights reserved. | Radio Verite .
Powered by