Accusé de détournements de fonds publics, Youri Latortue crie au « matraquage politique »

3 min read

En conférence de presse ce jeudi 9 mars 2023, l’ancien Sénateur Youry Latortue a rejeté d’un revers de main le rapport de l’Unité de Lutte Contre la Corruption alléguant qu’il a détourné des fonds publics lorsqu’il était président du Sénat en utilisant sa mère. Youri Latorue qui qualifie le rapport de matraquage, demande à l’ULCC de se ressaisir.

Le leader du parti Ayiti An Aksyon ( AAA), Youri Latortue a finalement réagi, une semaine après la publication du rapport d’enquête de l’ULCC l’accusant d’avoir détourné des fonds publics.

« Je pense que la loi est une pour tous. Elle (ULCC) n’a pas besoin de me persécuter pour 244 milles gourdes (salaire net. 350 milles gourdes brut) alors que tous les 30 Sénateurs en avaient droit », lâche d’entrée de jeu Latortue, soulignant que le frais alloué aux coordonateurs de bureau sont préalablement fixés par la loi.

Dans son rapport d’enquête, l’ULCC a révélé qu’entre octobre 2017 et janvier 2020, le Trésor public a émis neuf chèques totalisant un montant de deux millions huit cent soixante-deux mille quatre cent soixante-douze gourdes et vingt-quatre centimes (2, 862,472.24) à l’ordre de Madame Carmen Immacula Cantave, mère de l’ex-sénateur Youri Latortue, employée comme coordonnatrice du bureau du sénateur Youri Latortue.

Le rapport d’enquête conclut que l’emploi avait un caractère purement fictif. Il s’agissait en réalité d’un stratagème utilisé par Youri Latortue, qui assurait la présidence du Sénat, pour détourner les fonds publics à des fins privées, selon l’ULCC qui demande que l’action publique soit mise en mouvement contre le dirigeant politique. 

« C’est du matraquage politique », qualifie Youri Latortue qui associe ce rapport d’enquête à des représailles par rapport à des enquêtes qu’il avait menées lorsqu’il était au Sénat de la République. « Il ne faut pas qu’ils pensent que parce que j’ai mené des enquêtes, je dois être persécuté », dit-il.

« J’avais écrit à l’ULCC en 2018 au sujet des dossiers de Sofidai, Dermalog, Petrokaribe. Je n’ai reçu aucune réponse. J’ai les accusés de réception », soutient Latortue figurant sur la liste des personnalités haïtiennes sanctionnées par le Canada.

Âgée de quatre-vingt un (81) ans au moment de la conclusion du contrat en octobre 2017, Madame Carmen Immacula Cantave a été engagée comme contractuelle par le Sénat de la République jusqu’au 13 janvier 2020 en vue de tenir le rôle de coordonnatrice du bureau du sénateur Youri Latortue. Infirmière retraitée, madame Cantave, n’avait, selon l’ULCC, ni la compétence professionnelle requise, encore moins les ressources physiques nécessaires pour s’acquitter des différentes tâches prévues à l’article 3 des quatre contrats passés  avec le Sénat durant la période.

« Faites attention. Je demande à l’institution de se ressaisir. Qu’elle travaille dans l’optique d’exiger des changements dans les procédures dans l’administration publique si elles ne sont pas bonnes », conseille Youri Latortue.

Source: Gazette Haiti News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © All rights reserved. | Radio Verite .
Powered by