Le gouvernement passe à l’action : la gazoline (570 gourdes), le diesel ( 670 gourdes et le kérosène (665 gourdes )

2 min read

Intervenant ce mercredi 14 septembre 2022 à l’émission « Premye Okazyon » de la radio Caraïbes, le ministre du commerce et de l’industrie Ricardin Saint Jean indique que Le gouvernement s’engage à ajuster les prix des produits pétroliers pour compenser les pertes encourues en subventionnant le carburant. Un conseil des ministres réalisé hier soir a entériné la décision.

Après cette fameuse adresse à la nation où le premier ministre a annoncé l’ajustement prochain des prix des produits pétroliers, la population n’a pas attendu longtemps pour réagir. Depuis plus de trois jours suivant le message, la population crache sa colère à Port-au-Prince et dans les villes de province. En dépit de tout ça, le gouvernement n’entend pas faire marche arrière. Un véritable bras de fer est annoncé.

« Le prix du carburant en Haïti est inférieur à celui vendu dans la région. Subventionner le carburant est intenable. Ça asphyxie l’Etat. Il est clair. Le gouvernement reste sur sa décision », indique le ministre du commerce et de l’industrie Ricardin Saint Jean.

En décembre 2021, le gouvernement haïtien était dans une situation similaire l’obligeant à augmenter les prix des produits pétroliers tout en signalant que des projets d’assistance sociale seraient mis en branle pour aider la population à supporter la situation. Les mesures annoncées se font encore attendre. 

Intervenant à Magik 9, le ministre des affaires sociales et du travail Odney Pierre Ricot a indiqué que les nouveaux prix sont chiffrés à 570 gourdes pour le Gazoline, diesel 670 gourdes, kérosène 665 gourdes. Le gouvernement haïtien réuni en conseil a pris la décision de ne pas reculer dans sa décision d’ajuster les prix des produits pétroliers.

Entre-temps, dans les rues, la population ne décolère pas. Port-au-Prince et les villes de province se sont encore réveillées sous tension. Des barricades et pneus enflammés ont été entreposés sur la chaussée. Des morts par balles ont déjà été enregistrés. Les petites, grandes et moyennes entreprises ont déjà monté la garde. Le transport en commun n’est plus.

Source: Texte, Gazette Haiti news

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © All rights reserved. | Radio Verite .
Powered by