Russie : la basketteuse américaine Brittney Griner condamnée à 9 ans de prison, «inacceptable» pour Joe Biden

2 min read

La star américaine du basket Brittney Griner, qui espérait pouvoir quitter la Russie et « rentrer à la maison bientôt », a été reconnue coupable de trafic de cannabis ce jeudi en fin d’après-midi. Elle a été condamnée à neuf ans de prison et un million de roubles d’amende (environ 16 000 euros). Un verdict conforme aux réquisitions du procureur Nikolaï Vlassenko au tribunal de Khimki, près de Moscou, et quasiment la peine maximale possible pour ce crime, fixée à 10 ans de prison. Les avocats de la basketteuse américaine ont annoncé immédiatement après le verdict qu’ils allaient faire appel de la condamnation qu’ils jugent « complètement insensée ».

« J’ai commis une erreur de bonne foi »

Pour Brittney Griner, considérée comme l’une des meilleures basketteuses du monde, ce cauchemar a commencé en février dernier. La double championne olympique, 31 ans, est contrôlée dans un aéroport russe en possession d’un liquide de vapoteuse à base de cannabis. Elle dit avoir apporté cette substance par inadvertance.

Après des semaines d’incarcération, elle plaide coupable, tout en réfutant tout trafic de stupéfiants. Ce jeudi, le procureur a lui assuré qu’elle avait sciemment essayé de « cacher » aux douaniers à l’aéroport ce liquide à base de cannabis. La joueuse des Phoenix Mercury avait demandé au tribunal de ne pas s’accorder sur cette réquisition : « Je n’ai jamais voulu faire de mal à qui que soit, je n’ai jamais eu l’intention de mettre la population russe en danger, ni de violer la loi ici. J’ai commis une erreur de bonne foi et j’espère que le jugement ne mettra pas fin à ma vie. »

« Je demande à la Russie de la libérer immédiatement »

En plein conflit en Ukraine, le procès de Griner a pris une dimension géopolitique avec des pourparlers entre Moscou et Washington sur un possible échange de prisonniers dont la joueuse pourrait faire partie. Les États-Unis avaient ainsi engagé des pourparlers avec la justice russe afin de demander la libération des prisonniers américains sur le sol russe ; Brittney Griner mais aussi Paul Whelan, officier de police américain condamné à 16 ans de prison en Russie pour des faits d’espionnage qu’il dément. Aucun accord n’a été trouvé pour l’instant malgré une « offre conséquente » de Washington.

Le président américain Joe Biden a jugé la condamnation de la basketteuse américaine « inacceptable ». « Je demande à la Russie de la libérer immédiatement afin qu’elle puisse retrouver sa femme, ses proches et ses coéquipières », a-t-il écrit dans un communiqué.

Source: Texte, Le Parisien

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © All rights reserved. | Radio Verite .
Powered by