Extradé vendredi dernier vers les USA, John Joël Joseph a comparu ce lundi devant un tribunal fédéral

2 min read

Selon le journal américain Miami Herald, l’ancien sénateur John Joël Joseph a comparu ce lundi 9 mai 2022 devant un tribunal fédéral de Miami après qu’il a été extradé de la Jamaïque vers les USA vendredi dernier. Lors de cette comparution, l’ancien parlementaire a donné des informations relatives à son identité. Il reste détenu jusqu’à son procès et risque la prison à vie.
 

Cette comparution survient après que l’ancien sénateur de l’Ouest a été extradé vendredi dernier vers les États-Unis. Lors de sa comparution, il dit « faire confiance au système judiciaire américain ». Ce dernier a confié à la juge d’instruction Lauren Louis qu’il est dans une situation difficile. « J’étais en prison », a-t-il informé.
 
Selon les révélations du journal, John Joël Joseph est représenté par un avocat commis d’office, Brian Kirlew, en raison de son manque d’argent et d’autres actifs pour payer un avocat. La détention jusqu’au procès est expliquée par deux facteurs, selon l’avocat,  qui évoque « risque de fuite » et « danger pour la communauté ».

John Joël Joseph a été accusé des mêmes infractions que deux accusés précédents qui ont été amenés à Miami plus tôt cette année dans le cadre de l’assassinat du 7 juillet. Il s’agit de Mario Antonio Palacios Palacios, un ancien soldat colombien, et Rodolphe Jaar, un homme d’affaires haïtien et trafiquant de cocaïne condamné. Les deux sont accusés de complot en vue de commettre un meurtre ou un enlèvement en dehors des États-Unis et d’avoir fourni un soutien matériel entraînant la mort de Jovenel Moïse.

Mario Antonio Palacios a plaidé non coupable, tandis que Jaar est soupçonné de coopérer avec les autorités américaines. Les trois accusés dans le complot d’assassinat sont détenus au centre de détention fédéral de Miami. Ils risquent la prison à perpétuité.

Afin d’aboutir à l’assassinat de Jovenel Moise, John Joël Joseph est accusé, selon Miami Herald, d’avoir fourni quatre véhicules de location utilisés par d’anciens soldats colombiens et d’avoir participé à des réunions avec les principaux suspects dans les semaines qui ont précédé le meurtre. Il est identifié par des sources comme un suspect clé qui peut aider à faire la lumière sur ce qui s’est passé.

Les membres de la famille de John Joël Joseph sont toujours à la Jamaïque.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © All rights reserved. | Radio Verite .
Powered by