Assassinat de Jovenel Moïse : Léon Charles déclaré « persona non grata » et son cortège accueilli par des jets de pierres au Cap-Haïtien

1 min read

Alors qu’il visitait les locaux de la délégation départementale du Nord, le directeur général de la police nationale a été chahuté par des militants.

Une dizaine de militants, proches du feu président Jovenel Moïse, venus formuler leurs vœux de sympathie aux proches du chef de l’Etat dans le registre de condoléances de la mairie, ont sifflé le chef de la police, Léon Charles, et l’ont déclaré « persona non grata ».

Ils accusent le numéro un de la PNH d’être complice dans l’assassinat du président Moïse.

Des habitants du Cap-Haïtien ont lancé des pierres sur le cortège du directeur général de la police nationale, Léon Charles. Les protestataires accusent le chef de la police de n’avoir pas empêché l’assassinat du président Jovenel Moïse, le 7 juillet, à son domicile. Léon Charles se trouve au Cap-Haïtien en prélude des préparatifs des funérailles de Jovenel Moïse, le 23 juillet.

Léon Charles a du vider les lieux pour éviter un éventuel affrontement entre les militants et ses agents de sécurité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © All rights reserved. | Radio Verite .
Powered by