La DIRPOD prêche en faveur d’un accord politique « avant la mise en place de tout gouvernement »

2 min read

La direction politique de l’opposition démocratique (DIRPOD) dit supporter l’urgence d’un gouvernement de consensus inclusif pour une saine gestion de la chose publique. Dans un communiqué de presse publié ce lundi 19 juillet 2021, la DIRPOD croit qu’il est plus qu’important de travailler « conjointement avec d’autres secteurs sur un accord politique d’urgence avant la mise en place de tout gouvernement. »

Alors que le premier ministre intérimaire, le Dr Claude Joseph s’apprête à passer le pouvoir  
au premier ministre nommé par le président Jovenel Moïse, Ariel Henry, la DIRPOD alerte sur le fait que les avancées enregistrées ne tiennent pas compte des intérêts du peuple haïtien. 

« Durant les dernières 72 heures, certains faits politiques ont été identifiés, notamment : – le retrait de notre soutien au PM Ariel Henri ; la note du Core Group du 17 juillet ; la dernière déclaration de Claude Joseph ; la correspondance du PM Ariel Henry aux signataires du protocole d’entente ; le non-aboutissement de la conférence citoyenne », relate la DIRPOD pour confirmer sa thèse de ce qui se défile dans l’actualité haïtienne.


Si d’un côté elle supporte l’urgence d’un gouvernement de consenus inclusif pour une saine gestion de la chose publique, la DIRPOD croit qu’il y d’autres urgences notamment la lumière à faire « sur l’assassinat de l’ancien président Moise ; sur les massacres de Matissant, de Belair, Delmas 32, Lassaline ; l’environnement d’insécurité » et aussi des décisions à prendre sur : l’élargissement des prisonniers politiques ; la cherté de la vie ».


Selon ce communiqué de presse portant la signature de Sorel Jacinthe, Youri Latourtue, Kénol Mathieu, Edmonde Supplice Beauzile et Génard Joseph, un apaisement sociopolitique est indispensable pour sortir Haiti de ce bourbier. « Il est plus qu’important de travailler conjointement avec d’autres secteurs sur un accord politique d’urgence avant la mise en place de tout gouvernement », estiment-ils.


« Haiti a besoin d’un gouvernement d’entente nationale avec une feuille de route claire », croit la direction politique de l’opposition démocratique qui avance que les  priorités devront être axées sur une quête de rétablissement de la sécurité publique, la mise en place d’un conseil électoral crédible pour l’organisation de bonnes élections.

Source: GazetteHaiti News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © All rights reserved. | Radio Verite .
Powered by