Les Etats-Unis multiplient les appels à la tenue d’élections «libres, équitables et crédibles» en Haïti

3 min read

Les Etats-Unis ont une nouvelle fois évoqué la responsabilité du gouvernement d’organiser des élections libres, équitables et crédibles en 2021 et appelé les acteurs à agir en ce sens. « C’est la responsabilité du gouvernement Haïtien d’organiser des élections libres, équitables et crédibles en 2021 », a indiqué le porte-parole du Département d’Etat américain,Ned Price, dans une vidéo de 25 secondes postée sur le compte twitter du département d’Etat, mardi 2 mars 2021.

« Nous nous joignons à la communauté internationale dans l’appel aux acteurs haïtiens à se mettre ensemble pour trouver une façon en ce sens. Ce que nous avons dit, c’est que le peuple Haïti mérite l’opportunité d’élire leurs leaders et restaurer les institutions démocratiques d’Haïti », a poursuivi le porte-parole du Département d’Etat américain.

« De cette déclaration du département d’état des États Unis, nous répondons que les dispositions sont  en cours pour l’organisation des élections/référendum, le personnel électoral en place, les matériels non sensibles commandés, le calendrier publié, les fonds disponibles », a annoncé  Mathias Pierre, ministre chargé des élections, réagissant à la vidéo de Ned Price.

«Des élections ont été annoncées cet automne et c’est un pas dans la bonne direction bien sûr. Encore faut-il que ces scrutins contribuent à une sortie de crise et ne rajoutent pas à la confusion actuelle. Selon nous, trois conditions doivent être remplies afin qu’Haïti retrouve le chemin de la stabilité. Premièrement, des conditions de sécurité minimales doivent permettre aux scrutins de se tenir dans des conditions satisfaisantes. Deuxièmement, les autorités doivent accélérer la distribution des cartes d’identification afin de garantir une participation électorale la plus large possible. Troisièmement, un juge électoral impartial doit être établi de manière à ce que les résultats en soient acceptés par tous », avait indiqué madame Nathalie Broadhurst, représentante permanente adjointe de la France auprès des Nations unies, lors de la réunion sur Haïti au Conseil de sécurité de l’ONU le 22 février dernier.

Si au Département d’Etat, la tenue des élections, avec l’implication de tous les acteurs est évoquée, au Congrès, il y aura dans les prochains jours des auditions sur Haïti. Le 11 mars, à 3 heures il y aura un briefing avec les membres de House Foreign Affairs Committee,  sur Haïti, président par Gregory Meeks. Ce briefing sera fermé au public, selon un communiqué rendu ce mardi 2 mars. Le comité tiendra une audition sous le thème « recommandations de politique à l’administration Biden sur Haïti » qui se tiendra à huis clos le 12 mars à 10 heures du matin.

Cette audition est une indication claire que le congrès prend très au sérieux la situation en Haïti et qu’ils sont clairement préoccupés par la direction de l’administration Biden. C’est important de noter que c’est le comité au complet et non un sous-comité qui réalisera cette audition. C’est rare une audition spécifique sur un pays, a confié au Nouvelliste Jake Johnston, chercheur associé au Center For Economic and Policy Reasearch.

Par rapport aux tweets et déclarations embarrassantes pour Jovenel Moïse, Jake Johnston a indiqué qu’il s’agit d’une réponse de l’administration Biden aux critiques significatives, spécialement des membres du congrès qui voient une continuité de la politique de Donald Trump.

Source: Le Nouvelliste

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © All rights reserved. | Radio Verite .
Powered by