Coronavirus: en difficulté, Trump change de ton et reconnaît la gravité de la situation

2 min read

Le président américain Donald Trump a reconnu mardi la gravité de la situation. “Cela va sûrement, malheureusement, empirer avant de s’améliorer. Je n’aime pas dire ça mais c’est comme ça”, a-t-il déclaré à la Maison Blanche, avant d’appeler “tout le monde” à porter un masque, quand la distanciation physique n’est pas possible.

Plus de 60.000 nouveaux cas de contamination au coronavirus en l’espace de 24 heures ont été recensés aux Etats-Unis pour le huitième jour consécutif. La flambée des infections est particulièrement importante dans le sud et l’ouest du pays ou encore en Floride où on compte moins de 20% de lits disponibles dans les services de soins intensifs.

Le nombre réel de personnes infectées par le nouveau coronavirus aux Etats-Unis est deux à 13 fois supérieur au nombre officiel de cas au printemps, selon des données des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) publiées mardi.

 A la peine dans les sondages à bientôt cent jours de la présidentielle, critiqué pour sa gestion du coronavirus, Donald Trump a tenté mardi de reprendre la main en reconnaissant la gravité de la crise sanitaire.

Jusqu’ici, Donald Trump avait tenté coûte que coûte de tourner la page du Covid-19. Pressé de relancer l’économie ainsi que sa campagne pour la présidentielle du 3 novembre, il avait été accusé d’être dans le déni face à la flambée du coronavirus.

Mais après un meeting raté à Tulsa, dans l’Oklahoma, en juin, devant un auditoire clairsemé, la progression de l’épidémie ne lui a pas permis de continuer avec les grandes réunions publiques qu’il affectionne.

– Changement de stratégie –

Pendant ce temps-là, son adversaire démocrate Joe Biden, qui ne se déplace pourtant que précautionneusement sur le terrain, est considéré comme plus compétent pour faire face aux multiples crises que traversent les Etats-Unis.

Il creuse l’écart dans les sondages: si l’élection avait lieu aujourd’hui, il l’emporterait haut la main, à en croire les intentions de vote.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © All rights reserved. | Radio Verite .
Powered by