Haïti/Justice:- Grâce présidentielle aux criminels: Deux Commissaires du gouvernement mis en disponibilité

2 min read

L’affaire des criminels et assassains libérés par Jovenel Moise dans le cadre d’une mesure gracieuse fait ses premières victimes dans le système judiciaire haïtien. Deux commissaires du gouvernement, celui de la Croix-des-Boiquets et de Jérémie respectivement Maxime Augustin et Bergemane Sylvain sont mis en disponibilité par le ministre de la justice Lucmane Délille. Le premier pour avoir facilité la libération du condamné Harrison Domond dit Jean Mary et le second pour la libération de deux autres Marie Claudette Présumé, Azilhomme Milfranc, Rémy Séjour et Marie Hélène Dimanche tous condamnés pour des crimes de droit commun.

Ces mesures sont annoncées suite aux tollés provoqués par ce dossier au milieu des organismes de droit de l’homme notamment l’OPC, qui accusent le gouvernmement d’avoir libéré des criminels.

Le ministre de la justice Lucmane Délile qui voulait prendre la défence du président arguant que la liste des prisonniers à bénéficier de la grâce présidentielle a été rédigée de concert avec l’OPC et la Fédération des Bareaux d’Haiti a été vite démenti par les responsables de ces deux entités.

La libération de 10 condamnés pour viols assassinats et kidnappings par le président Jovenel Moise vient ternir davantage l’image du pouvoir accusé de connivence avec les gangs.

Selon des observateurs, en metant en disponibilité les deux commissaires du gouvernment, Lucmane Délille chercherait des boucs émissaires en vue d’étouffer l’affaire.

Jusqu’à date, le Palais National en première ligne dans ce scandale n’a toujours pas réagi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © All rights reserved. | Radio Verite .
Powered by