cuba_flag_1440x900Dans le cadre de la 28ème session du Conseil des droits de l’homme qui se tient a Genève jusqu’au 27 mars 2015, le délégué cubain, Claudia Pérez, dans une note publiée, plus tôt cette semaine, par la Mission permanente des Grandes Antilles à Genève a déclaré que « Cuba considère que la reconstruction et le développement d’Haïti demeure une dette envers ce peuple qui, après des siècles de colonialisme, a fait la première révolution sociale dans les Amériques […] »

Soulignant « Il est vital de répondre aux besoins et priorités du peuple haïtien et de son gouvernement […] Nous réitérons notre appel aux pays développés d’honorer leurs engagements et d’apporter soutien et assistance que cette nation a besoin en urgence. Nous invitons les créanciers à annuler leurs dettes. »

Selon le délégué de Cuba « nous avons tous l’obligation morale de fournir des ressources financières supplémentaires et une plus grande coopération à Haïti, non seulement pour la reconstruction, mais surtout pour son développement […] Cuba réaffirme son engagement envers la population de ce pays, par conséquent, il maintient sa collaboration pour améliorer la jouissance des droits économiques, sociaux et culturels importants. »

Claudia Pérez rappelle qu’il existe une coopération Cuba-Haïti dans le domaine de l’éducation et de la santé et dans des programmes de développement, en collaboration avec d’autres pays « dans le plein respect de la souveraineté et de l’autodétermination de ce pays frère » insistant que « de cette façon, vous pouvez vraiment responsabiliser les gens et améliorer toujours un peu plus la jouissance de leurs droits […] »





No comments yet... Be the first to leave a reply!

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.