g-13468Une enquête menée par le Conseil National de Sécurité Alimentaire (CNSA) d’Haïti, indique que 93% des familles haïtiennes participantes dans le programme ProHuerta ont amélioré leur situation alimentaire. Mis en œuvre par l’Institut National de Technologie Agricole (INTA), en collaboration avec le Ministère du Développement social et le Ministère des Affaires Étrangères argentin, le programme qui sert depuis 25 années en Argentine a passé une décennie en Haïti, où il y a plus de 21,000 vergers, 1,500 promoteurs et bénéficie à plus de 140,000 « jardiniers familiaux ».

Le rapport indique également que « 86% des ménages ont une plus grande variété et quantité de nourriture, ce qui entraîne une diminution des achats sur les marchés et permet d’accroître leur autonomie. En conséquence, les dépenses des ménages ont baissé passant de 66% du revenu mensuel à 33%.

Pour Liliana Paredes de Periotti, Sous-secrétaire de la Politique alimentaire au Ministère du Développement Social d’Argentine, le succès du programme en Haïti est le résultat de la capacité du pouvoir de transmettre des outils qui sont approprier sur le territoire et réévalués dans leur espace.

« Le programme ProHuerta est un exemple clair qui offre des possibilités pour assurer la sécurité et la souveraineté alimentaire. Étant un espace privé pour chaque habitant, cela permet également de réévaluer son histoire et le contexte culturel afin de l’enraciner dans davantage des familles, » a souligné la Sous-secrétaire de Periotti. « En tant que développeur de ProHuerta à Santa Cruz depuis 1994, je ressens une grande satisfaction, » a déclaré Periotti qui, tout au long de sa carrière, a transité sur le chemin de l’apprentissage et de la prise de décision, qui la place parmi les « architectes de cette transformation ».

Francisco Anglesio, le Président de l’INTA, qui abonde dans le sens de la Sous-secrétaire « L’agriculture familiale est un secteur prioritaire dans la politique institutionnelle de l’INTA. Elle est garante de la souveraineté alimentaire et produit 65% de la nourriture consommée en Argentine […] Ce sont les véritables politiques publiques qui approfondissent un modèle inclusif, qui donne accès à de meilleures conditions de vie et de production » a affirmé Anglesio alors que le programme ProHuerta en Haïti bénéficie d’un accord signé en janvier 2014 http://www.haitilibre.com/article-10325-haiti-agriculture-le-programme-argentin-pro-huerta-prolonge-jusqu-en-2016.html qui prolonge ceprogramme de coopération nationale en Haïti jusqu’en 2016.





No comments yet... Be the first to leave a reply!

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.