files.phpParticipant au troisième sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté des Etats de l’Amérique Latine et de la Caraïbe(CELAC), le président haïtien a donné, à la face du monde, la garantie que les élections, non tenues depuis tantôt 4 ans, auront lieu cette année. Toutes les conditions devant conduire à ces joutes électorales sont dorénavant réunies, a laissé entendre Michel Martelly.

‘’Haïti met aujourd’hui le cap sur les élections’’, a lâché le président haïtien Michel Martelly dans un discours prononcé, ce jeudi, par devant une vingtaine de chefs d’Etat et de gouvernement participant au troisième sommet de la CELAC, la Communauté des États Latino-américains et Caribéens.

Le chef de l’Etat haïtien s’est décerné un satisfecit pour avoir initié un dialogue avec certains partis de l’Opposition, qui a permis de déboucher sur un accord pour la mise en place d’un CEP et d’un gouvernement de consensus.

Attirant l’attention des pays membres de la CELAC sur les turbulences politiques, les tentions qui caractérisent traditionnellement en Haïti les périodes électorales, Michel Martelly s’est réjouit d’avoir passé, non sans coup férir, cette épreuve.

‘’Grace au dialogue que j’ai instauré avec tous les secteurs politiques et sociaux de la vie nationale, ces difficultés sont pour le moment derrière nous’’, s’est enorgueilli le chef de l’Etat.

Concernant le gouvernement de consensus formé, M. Martelly a fait l’éloge de celui qui le dirige, Evans Paul, comme une ‘’grande figure de l’Opposition’’ ; et en ce qui a trait au conseil électoral, le président haïtien a présenté cette institution comme étant crédible.

En outre, le chef de l’Etat haïtien a indiqué que le mandat présidentiel devra être transmis à son successeur d’ici le début de l’année 2016.

Le personnel politique sera renouvelé, d’autres parlementaires prendront fonction, Michel Martelly a en substance mentionné que l’année 2015 est cruciale pour l’avenir de la démocratie en Haïti.

Notons que le troisième sommet de la CELAC était centré sur le renforcement de l’unité latino-américaine et caribéenne face aux tentatives déstabilisatrices contre les gouvernements progressistes de la région. La rencontre a lieu au Costa Rica les 28 et 29 janvier.





No comments yet... Be the first to leave a reply!

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.