Mercredi à Pétion-ville, Mme Maguy Durcé, la Directrice Générale de l’Institut National de Formation Professionnelle (INFP) a procédé avec Mme Idamay Denny, Gestionnaire de portefeuille, Division du secteur social de la Banque Caribéenne de Développement (BCD) au lancement de deux projets : l’un sur l’agriculture communautaire et le développement rural et l’autre sur l’Enseignement et la Formation Techniques et Professionnelles (EFTP) financé au total à un peu plus de 20 millions par la BCD.

« Ces interventions ont le potentiel non seulement d’avoir une incidence directe sur la vie des bénéficiaires et avoir un impact significatif sur la réduction de la pauvreté en Haïti, mais aussi de fournir des leçons qui informent pour la conception et le développement d’autres interventions de ce genre dans tous nos pays membres emprunteurs » a déclaré le Dr Idamay Denny, Gestionnaire de portefeuille, Division du secteur social, CDB.

Le projet communautaire d’agriculture et de développement rural, financé par une subvention de 8 millions de dollars, soutiendra les efforts du Gouvernement d’Haïti pour améliorer la production du secteur agricole dans le département du Nord-Ouest, le deuxième département le plus pauvre du pays, où les résidents dépendent presque exclusivement de la production agricole pour leur sécurité alimentaire. Cependant, la productivité agricole a été limitée par les précipitations irrégulières dans la région et la perte de terre due à la déforestation et aux systèmes de production agricole mal adaptés.

Dans le cadre de ce projet, des travaux seront réalisés pour améliorer et irriguer 400 hectares de terres. De plus, 2,000 bénficiaires seront formés à la technologie de production de « Welthungerhilfe » (WHH), qui a longtemps travaillé sur la conception et la mise en œuvre de systèmes d’irrigation en Haïti et qui cofinance l’intervention.

Le projet de l’EFTP est financé par une subvention à hauteur de 12.51 millions de dollars par la BCD. Il vise à offrir aux hommes et aux femmes un accès équitable, une éducation et une formation de haute qualité. L’offre de main-d’œuvre qualifiée et employable pourrait être élargie dans les secteurs économiques clés d’Haïti tels que la construction, le tourisme et l’eau.

À travers ce projet, le Centre St. Martin, détruit par le séisme de 2010, sera reconstruit. L’équipement, les outils et le matériel de soutien du curriculum seront fournis pour ce Centre ainsi qu’à celui construit par BCD à Jacmel. On s’attend à ce que 2,700 étudiants bénéficient d’une amélioration des conditions physique des classes et d’une compétence accrue des enseignants. 22 salles de classe et laboratoires seront construits ou améliorés dans le respect des normes. 92 enseignants seront formés et 1,800 étudiants à risque, bénéficieront d’un système de soutien amélioré, y compris pour les frais de scolarité.





Comments are closed.