Dans la dernière note sur la Politique Monétaire publié par la Banque de la République d’Haïti (BRH) on apprend que les estimations réalisées par la Direction Monnaie et Analyse Economique de la banque, font ressortir un ralentissement de l’activité économique au premier trimestre de l’exercice 2016-2017 par rapport au trimestre précédent.

Le taux de croissance de l’indice de la production industrielle devrait tomber à 1,6 % après la hausse de 4,8 % enregistré au quatrième trimestre 2015-2016. De même, l’indice d’activité commerciale passerait de 5 % au trimestre précédent à 2 % ce trimestre.

Considérant ces différents indicateurs permettant d’apprécier l’évolution de l’offre locale, les pressions inflationnistes ont augmenté. Le taux d’inflation est passé de 12,5 % en septembre à 14,2 % en novembre 2016. L’analyse de l’inflation fondamentale indique une évolution en dessous de l’inflation globale durant tout le trimestre sous étude. Cette situation montre que l’augmentation du rythme de croissance de l’inflation résulte, en grande partie, de l’évolution des prix des produits volatils, lesquels ont subi les conséquences du passage de l’ouragan Matthew.

Pour le secteur externe, les données provisoires disponibles indiquent un accroissement du déficit commercial, une hausse du niveau des transferts privés sans contrepartie et une poursuite de la dépréciation de la gourde par rapport au dollar américain.

Ainsi, au quatrième trimestre 2016, le déficit commercial se chiffrait à 634,32 millions de dollars américains, traduisant une augmentation de 2,43 % par rapport au trimestre précédent, malgré une hausse plus marquée des exportations. En effet, pour la période considérée, les exportations ont totalisé 270,9 millions de dollars, soit une augmentation de 3,55 % alors que le niveau des importations a été de 905,22 millions, en hausse de 2,76 %.

Par ailleurs, en dépit de l’accroissement de 6.34% des transferts privés sans contrepartie 154,42 millions en octobre 2016, la tendance à la dépréciation de la Gourde s’est maintenue. En effet, au 19 décembre 2016, le taux de référence de la BRH est de 67,3329 gourdes pour un dollar, ce qui représente une hausse de 2,72 % par rapport au dernier jour du mois de septembre de la même année.

Au 21 décembre 2016, la situation des finances publiques a été caractérisée par une baisse plus importante des recettes de l’État par rapport aux dépenses publiques. En effet, au cours du premier trimestre 2016-2017, en raison du manque à gagner lié au ralentissement de l’activité économique, les taxes et impôts collectés par l’Etat haïtien se chiffrent à 14 643,57 MG ce qui correspond à un recul de 7,09 % par rapport au trimestre passé. En termes de performance, les recettes correspondent à un taux de réalisation d’environ 28,17 % des recettes budgétaires prévues pour l’exercice 2016-2017. D’un autre côté, les dépenses ont régressé par rapport au trimestre passé de 3,01 % en s’établissant à 21 588,66 MG.





Comments are closed.