Dimanche 29 janvier, la Mission d’Observation Électorale (MOE) de l’Organisation des États Américains (OEA), dirigée par l’Ambassadeur Juan Raúl Ferreira, a observé les élections de 570 conseils d’administration de section communale (CASEC), 568 assemblées de section communale (ASEC), 139 délégués de ville, ainsi que huit sénateurs et un député.

La mission a déployé une équipe de 77 observateurs et spécialistes de 21 nationalités, qui ont visité 285 centres de vote dans les dix départements du pays.

Dans son rapport préliminaire, la Mission a noté que tous les bureaux de vote observés ont ouvert à l’heure et que le matériel nécessaire avait été reçu. Toutefois, des difficultés administratives ayant créé de la confusion lors du jour du scrutin et les barrières rencontrées par les femmes candidates.

La MOE-OEA tient à féliciter le Conseil électoral provisoire (CEP) pour l’organisation d’une élection présentant un tel degré de complexité. Cependant, elle déplore que peu de citoyens aient exprimé leur voix, ce qui s’est traduit en une faible participation, particulièrement en région urbaine.

Les élections du 29 janvier 2017 marquent la fin d’un cycle électoral entamé en 2015, que l’OEA a accompagné depuis ses débuts en déployant un total de 504 observateurs. Au cours des deux dernières années, plusieurs éléments clés de l’organisation électorale ont été progressivement améliorés, ce qui est notamment attribuable à l’institutionnalisation du CEP et à la prise en charge du processus électoral par les autorités nationales. Aujourd’hui, les Haïtiens, peuvent avoir davantage confiance dans leur système électoral. La Mission invite les acteurs nationaux à poursuivre sur cette voie et à entreprendre des réformes significatives qui incluraient l’épuration de la liste électorale et la révision du cadre législatif lié aux élections.





Comments are closed.