Au premier mois de l’exercice 2016-2017, l’inflation annuelle, mesurée par la variation de l’indice des prix à la consommation, s’est établie à 13,3 % après avoir atteint 12,5 % à la fin de l’année fiscale 2015-2016. En octobre 2016, l’inflation mensuelle a augmentée de + 1,8 % contre + 1,3 % le mois précédent.

La progression de l’inflation en variation mensuelle est imputable principalement à la diminution de l’offre des produits alimentaires, au renchérissement des produits alimentaires sur le marché international et à la dépréciation continue de la gourde en octobre 2016.

Suite au passage de l’ouragan Matthew, plus de 90 % des cultures vivrières et des arbres fruitiers dans le Sud, le Sud-Est et la Grande- Anse ont été dévastés. Ceci a eu pour conséquence immédiate une diminution de l’offre alimentaire disponible. En effet, au mois d’octobre, le poste « Alimentation, boisson et tabac » a crû de 2,1 % accusant une hausse de 1,4 point de pourcentage par rapport au mois antérieur. Notez que la contribution de ce poste à l’inflation mensuelle, qui avait atteint 27,73 % en septembre 2016, est passée à 62,91 % en octobre 2016. Compte tenu de sa forte pondération dans l’indice général des prix, la fonction « Alimentation, boissons et tabac » a fortement influencé l’évolution des prix en octobre 2016.

Parallèlement, sur le marché international, l’Indice FAO des prix des produits alimentaires a enregistré une progression de 0,7 % en octobre 2016, s’établissant en moyenne à 172,6 points contre 171,4 points le mois précédent. La progression de l’indice FAO résulte notamment de l’augmentation des prix des produits céréaliers dont l’indice a été en hausse de 1,4 point par rapport au mois de septembre 2016. L’évolution des prix des produits alimentaires sur le marché international est de nature à amplifier les pressions inflationnistes via l’augmentation de la facture des importations de ces biens dans un contexte de faiblesse de la disponibilité alimentaire locale.

En outre, le mois d’octobre 2016 a été caractérisé par une évolution continue de la dépréciation de la gourde. A la fin du mois d’octobre le taux de change s’est établi à 66,3278 gourdes pour un dollar américain contre 65,5368 gourdes pour un dollar le mois précédent. Conséquemment, la gourde a connu une dépréciation de 1,21 % contre 1 % le mois antérieur. Cette évolution du taux de change a donc influé sur le rythme de progression des prix dans l’économie haïtienne au cours du mois d’octobre 2016.

Prévisions d’inflation :
Selon les prévisions réalisées par la Banque de la République d’Haïti (BRH), l’inflation évoluera en dents de scie sur les trois mois à venir en variation mensuelle tandis qu’en glissement annuel, les pressions inflationnistes devraient se maintenir. En effet, considéré sur une base annuelle, l’IPC affichera un taux de 13,9 %, 14 % et 14,4 % pour les mois de novembre 2016, décembre 2016 et janvier 2017. En variation mensuelle, les prévisions tablent sur des taux d’inflation de +1,3 %, +1,1 % et de +1,4 % respectivement pour les trois prochains mois.





Comments are closed.