mr-trump-yellow-tieEtonnement général,le candidat républicain a été élu 45e président des États-Unis.
Les sondages se sont complètement trompés. Donald Trump est le nouveau président des États-Unis. C’est sans doute le résultat des dégats des Démocrats Américains qui se sont fait prendre pour dieux terrestres, qui dérespectaient l’Eternel Dieu en s’étant mis à déranger l’ordre divin, qui affichaient le désir le finir avec le système chrétien dans le monde, qui manifestaient la volonté de changer les lois sociales et divines. Ils agissaient sans réserve. Ils comptaient sur les votes des homosexuels pour gagner les élections. Eh bien, après huit ans de sabotage, Dieu s’est enfin montré encore maitre de l’Univers. Malgré les supports de toutes les couches, y compris ceux de certains chrétiens incompréhensifs, les Démocrates ont plutôt perdu la présidence qui prônait le mariage homosexuel. Ils ont perdu la majorité du Sénat et cellede la chambre des Représentants (Députés) qui votaient les lois anti-chrétiennes. Et le milliadaire élu aura à nommer le neuvième membre manquant de la cour suprême américaine. Donc la majorité des membres de la cour suprême américaine est également républicaine. On ne peut plus être pénalisé que les Démocrates qui se sont vu priver de toutes les majorités politiques. Ils ne sont plus capables de voter leurs lois immorales.

La victoire de l’homme d’affaires est tellement surprenante, que la candidate démocrate n’a pu prendre la parole devant ses partisans qu’après plus de douze heures de retard. En fin de l’après-midi du mercredi 9 novembre’ au New Yorker Hotel, pour la première fois depuis l’annonce de sa défaite, elle a ainsi parlé « Je suis désolée que nous n’ayons pas gagné cette élection, a-t-elle lancé. C’est douloureux et ça le sera pendant longtemps. »
Cette élection a prouvé que les Etats-Unis « sont plus divisés que nous ne le pensions », a poursuivi la candidate démocrate. Elle a également proposé de travailler avec son rival victorieux, Donald Trump, à qui elle a souhaité une présidence réussie. « J’espère qu’il va réussir en tant que président de tous les Américains », a-t-elle souhaité.

Accusé de xénophobie et de sexisme par ses adversaires, le milliardaire, en qui personne ne croyait lorsqu’il a lancé sa candidature en juin 2015, n’a jamais occupé le moindre mandat électif. La victoire de Trump a entraîné déjà une chute du cours du pétrole dans les bourses américaines et asiatiques.

Tout le monde s’inquiet pour l’avenir des projets mondiaux déjà en perspective. Ici la déclaration du président français « Cette élection ouvre une période d’incertitudes. Je dois l’aborder avec lucidité et clarté. Les Etats-Unis constituent un partenaire de tout premier plan. Ce qui est en jeu, c’est notamment la paix, la situation au Moyen-Orient. Sur tous ces sujets, j’engagerai sans tarder une discussion avec la nouvelle administration américaine – elle entrera en fonction le 20 janvier –, mais je le ferai avec vigilance et franchise, car certaines positions prises par Donald Trump pendant la campagne doivent être confrontées aux valeurs et aux intérêts que nous partageons avec les Etats-Unis », a réagi le président François Hollande.
Plus tôt, le chef de la diplomatie Jean-Marc Ayrault avait fait part de son inquiétude notamment pour l’avenir de l’accord de Paris sur le climat et de celui sur le nucléaire iranien.





Comments are closed.