jeudi à la Primature, lors une conférence de presse, Didier Hyppolite, le Ministre du Tourisme et des Industries Créatives, a déclaré que le gouvernement misait sur l’image du relèvement et la promotion de la destination d’Haïti dans le monde pour relancer le secteur touristique post-Matthew.

Il a souligné que s’il est vrai qu’une partie du pays a été sévèrement frappé par le passage de l’ouragan Matthew, notamment la péninsule du Sud, le pays dans son entier n’est pas dévasté comme certains médias [notamment internationaux], le laissent croire et qu’il faut continuer à vendre Haïti comme destination unique dans la Caraïbe.

Il a souligné que ses séances de travail avec la Banque Mondiale, la Banque Interaméricaine de Développement (BID) vont permettre de faciliter l’accès au crédit en faveur des opérateurs touristiques sinistrés.

Didier Hyppolite a précisé que les dommages au niveau des infrastructures touristiques sont estimé jusqu’à présent à 15 millions de dollars américains, sans toutefois donner de chiffres clairs et détaillés sur les dommages et les infrastructures concernées expliquant « Les chiffres évoluent au jour le jour. C’est pourquoi nous prenons le soin de collecter les données. Les données, une fois prêtes, seront rendues publiques ».

Selon le Ministre, certaines opérations touristiques sont en passe de redémarrer notamment à Port-Salut et à Gelée affirmant avec optimisme… « L’industrie touristique n’est pas interrompue, elle ne le sera pas […] Haïti en tant que destination n’est pas dévastée, c’est plutôt une partie de sa destination qui est dévastée […] En ce qui concerne la Côte des Arcadins (Nord), les activités sont reprises à presque 100 % ».





Comments are closed.