Suite à la décision du Gouvernement Privert d’augmenter les Prix du carburant à la pompe de 30 Gourdes pour la Gazoline et le Diesel et afin de forcer le Gouvernement a retirer cette mesure impopulaire, les principaux syndicats du secteur du transport en commun dont entre autres l’Association des Propriétaires et Chauffeurs d’Haïti (APCH), le Syndicat des Transporteurs Publics Haïtiens (STPH), la Plateforme Nationale des Syndicats de Transports Fidèle (PNSTF) et la Centrale Autonome des Travailleurs Haïtiens (CATH) annoncent deux jours de grève les mercredi 25 et jeudi 26 août 2016.

Jacques Anderson Desroches, le Porte parole du STPH, souligne que son organisation exige du Gouvernement le retrait de la décision unilatérale comme préalable à toute négociation sur les prix du carburant.

Les chefs de files syndicaux sont d’autant plus en colère, qu’ils n’ont pas été impliqués dans les discussions pour cette hausse du prix à la pompe alors que l’Association Nationale des Distributeurs de Produits Pétroliers (Anadipp) a révélé lundi, avoir été informés deux semaines avant l’entrée en vigueur de ces nouveaux tarifs.

Les syndicalistes affirment que cette hausse va provoquer une augmentation des prix des produits de première nécessité et accentuer la paupérisation et la colère de la population.





Comments are closed.