12688157_10208727415401434_2114646859946037530_nDans un communiqué, la Plateforme PHTK se dit révoltée après l’assassinat mardi soir, de Lyonel Previlon son ancien candidat à la députation (Commune de Desdunes), dont « le corps criblé de balles », a été retrouvé, dans la zone de Delmas 75, non loin du véhicule du candidat à la présidence Jovenel Moise, qu’il venait à peine de raccompagner.

La Plateforme PHTK qui a toujours prêché la tolérance et condamné la violence qualifie « de barbare et d’inhumain ce crime crapuleux […] Nous sommes certain que ceci est l’apanage de personnes malintentionnées qui s’opposent à la tenue des élections dans le pays et qui luttent pour le pouvoir. La Plateforme PHTK tient à rappeler que depuis quelques temps des membres de l’opposition radicale, partisans de la violence, n’ont jamais cessé de lancer des menaces violentes ouvertes et publiques contre les sympathisants et membres de la plateforme.

Profondément consternée par la nouvelle de cet assassinat de trop, la Plateforme PHTK demande aux autorités de prendre leurs responsabilités afin de garantir la sécurité de leur candidat à la présidence, Jovenel Moïse, de tous les autres candidats et de tous les citoyens en général. La Plateforme PHTK demande qu’une enquête, sérieuse et indépendante, soit diligentée immédiatement afin de traduire en justice tous ceux qui se cachent derrière ce crime.

Tout en présentant ses sympathies à la famille de la victime, La Plateforme PHTK renouvelle son engagement à contribuer au développement et sa détermination à participer aux élections. Nous demandons à nos partisans et sympathisants de garder le calme tout en restant vigilants »

Pour mémoire rappelons que le candidat Lyonel Previlon du PHTK avait été sanctionné par le CEP et radié avec 13 autres candidats, suite aux actes de violence perpétrés le jour du scrutin du 9 aout 2015, dans plusieurs circonscriptions électorales





Comments are closed.