g-15576Jeudi, lors d’un sit-in organisé en plein air devant le calvaire de Petit-Goâve, Me Alain, entouré des anciens membres du Front Mixte de Libération (FML) a annoncé des manifestation NON-STOP à partir de vendredi 22 janvier jusqu’à la victoire finale « Nous voulons un gouvernement de consensus qui va corriger, épurer le processus électoral et organiser de bonnes élections dans le pays, sinon la ville sera fermée.

[…] Nous en avons marre des élections frauduleuses […] Le 24 janvier, il n’y aura pas d’élections au niveau de la commune de Petit-Goâve. S’il s’agit de refaire “Bois-Caïman” nous le referons et tous les moyens seront utilisés. Nous resterons constamment mobilisés. Aujourd’hui, nous luttons non seulement contre Martelly mais aussi contre l’impérialisme et l’ingérence des américains […]

Nous réclamons la mise en place d’un gouvernement de consensus qui aura pour mandat d’organiser de nouvelles élections tout en épurant le processus électoral et en y apportant des corrections nécessaires […] Tant que nous n’obtiendrons pas satisfaction, la ville restera fermée à la circulation. La mobilisation se poursuivra jusqu’au bout […] » a déclaré Me Alain, Porte-parole du FML, qui à la faveur de la crise électorale a su retrouver ses anciens alliés…





Comments are closed.