breaking_news1Mardi lors d’une séance au Sénat, le Sénateur Francisco de la Cruz a fait lecture de la « Résolution sur la situation de crise menaçant la stabilité politique et la paix sociale en Haïti » dont l’Article 1 enjoint le CEP de suspendre toute continuation du processus électoral ; Article 2 Le Sénat décide de mettre en place une commission sénatoriale d’enquête sur les allégations d’irrégularités graves ; Article 3 Le Sénat requiert le Bureau de transmettre le présent acte législatif au Président de la République pour publication au journal officiel. Téléchargez le projet de résolution :

Violence dans les rues, le G8 est innocent, selon Pierre Etienne :
Selon le membre du G8 Sauveur Pierre Étienne, candidat à la présidence (OPL), le G8 n’est pas responsable des violences des manifestations des 72 dernières heures . Pour lui, il ne fait aucun doute que c’est l’Éxécutif le responsable. Il annonçe que le G8 va se réunir pour fixer sa position sur ce point, mais accuse déjà certains secteurs de manœuvrer discrètement pour atteindre leur propre but…

«Les élections se tiendront irrémédiablement dimanche» dixit Martelly :
« Votre avenir est entre vos mains. Il faut que vous alliez voter pour les personnes en qui vous avez confiance ce dimanche 24 janvier. Les élections se tiendront irrémédiablement dimanche 24 janvier. Je ne pense pas qu’un candidat puisse dire quand il doit y avoir des élections. C’est le Conseil qui doit en décider » a déclaré le Président Martelly, ajoutant « j’avais dit, même quand je suis arrivée au pouvoir le 14 mai, que je partirai le 7 février 2016. Notre responsabilité, c’est de remettre le pouvoir à un président élu ».

S’il est élu, Jovenel Moïse promet le respect du quota de femmes dans son administration :
« Si le peuple, à travers son vote, me confie la destiné du pays, mon administration prendra toutes les dispositions pour assurer la participation des femmes aux affaires du pays. Map pran tout mezi pou mwen aire patisipasyon, pou piti, 30% fanm nan administrasyon piblik la » a déclaré Jovenel Moïse lundi lors d’une conférence de presse, ajoutant « Nous devons mettre à l’écart nos divisions stériles afin de continuer à œuvrer pour le progrès et l’avancement de la démocratie. Haïti a besoin de ses dignes fils pour consolider les valeurs de la République » tout en invitant la population à se rendre massivement aux urnes, dimanche 24 janvier 2016.

Rappelons que sur les 2,029 candidats inscrits (1,767 pour la députation et 262 pour le sénat), il n’y a eu que 8% de femmes dont 129 candidates à la députation et 23 au sénat. Jusqu’à présent sur les 92 députés et les 14 sénateurs qui ont prêté serment, il n’y a aucune femme.





Comments are closed.