g-14024Une délégation haïtienne du Ministère de la Santé Publique et de la Population a participé à la 68ème Assemblée Mondiale de la Santé qui s’est achevé à Genève, le 26 mai 2015. En marge de l’Assemblée, le Dr. Jean Patrick Alfred, Assistant Directeur de l’Unité d’Étude et de Programmation (UEP) du Ministère, a donné une conférence conjointe de haut niveau avec d’autres experts internationaux en Santé sur le thème « Construire et Maintenir la résilience pour relever les défis mondiaux en matière de santé » pour partager leurs points de vue et expériences sur la question de résilience en matière de santé.

Cette conférence, organisée par le projet LMG (Leadership, Management and Governance), financé par USAID et Johnson & Johnson, s’est déroulée en présence de plusieurs experts, chercheurs et étudiants de grandes universités mondiales, présents à Genève pour partager des idées et renforcer les liens de collaboration dans le domaine de la santé.

Le Dr. Alfred a beaucoup insisté sur l’importance d’un bon leadership dans le système de santé pour construire et maintenir cette résilience. Ce leadership se vit au quotidien au MSPP dans la mise en place des programmes de santé. En des termes clairs et convaincants, il a expliqué les différents mécanismes mis en place au sein du MSPP, après le cataclysme du 12 janvier, pour relever les défis ponctuels comme les épidémies récurrentes mais aussi et surtout gérer les défis à long terme comme les maladies chroniques.

Au niveau politique, Dr. Alfred pense qu’un engagement au plus haut niveau de l’Etat et des acteurs politiques, manifesté dans les faits par une volonté inébranlable dans les actions sur le terrain, se révèle un passage obligé pour arriver à donner corps à cette résilience, élément fondamental pour la structuration du système de santé.

En outre, il a estimé qu’avec la globalisation, les épidémies franchissent les frontières de façon vertigineuse. Aucun pays ne peut prétendre être totalement à l’abri. D’ou l’importance de dynamiser les relations entre les pays pour endiguer les épidémies et sauver des vies. Plus loin, il a évoqué la nécessité d’établir une bonne collaboration multi- sectorielle avec une vision commune qui se focalise sur le bien être de la population. Ceci permet de relever les défis majeurs auxquels le secteur de la santé doit toujours faire face « Les problèmes de santé doivent interpeller tous les secteurs de la vie nationale. Il ne s’agit pas d’une responsabilité exclusive d’un Ministère de la Santé qui doit faire cavalier seul, » a-t-il conclu.

La délégation haïtienne était composée du Dr. Jean Patrick Alfred, Assistant Directeur de l’Unité d’Etude et de Programmation; Dr. Reynold Grand Pierre, Directeur de la Santé de la Famille et Paula Brunache, Membre du cabinet de la Ministre de la Santé Publique et de la Population.





Comments are closed.