Évasion à la prison de Croix-des-Bouquets: Au moins 25 personnes tuées, plus de 400 évadés, Arnel Joseph abattu

3 min read

Le secrétaire d’Etat à la Communication, Frantz Exantus, a annoncé la mort d’Arnel Joseph, chef de gang très redoutable, qui s’est évadé la veille de la prison civile de Croix-des-Bouquets. Selon le porte-parole du gouvernement, qui était en conférence de presse ce vendredi en fin d’après-midi, l’ancien caïd de Village-de-Dieu a été abattu à l’Estère dans le département de l’Artibonite. « Il a attaqué une patrouille de la police qui faisait un contrôle de routine sur la moto sur laquelle il se trouvait à l’Estère. La police a riposté et Arnel Joseph a été atteint mortellement. Les différents services techniques de la PNH confirment qu’il s’agit bien d’Arnel Joseph », a précisé Frantz Exantus, en compagnie du responsable de l’Administration pénitentiaire, Noël Charles Nazaire. 

Le secrétaire d’État à la Communication a fait le bilan de la mutinerie survenue le jeudi 25 février à la prison civile de Croix-des-Bouquets. Si M. Exantus affirme que 200 détenus sont activement recherchés par la police, les chiffres qu’il avance laisse croire que plus de 400 détenus sont dans la nature. « Avant les incidents d’hier, il y avait 1 542 prisonniers incarcérés dans ce centre. Pour l’heure, 1 125 prisonniers ont répondu à l’appel. 25 personnes ont été tuées, parmi lesquelles 6 détenus et le responsable de la prison, l’inspecteur divisionnaire Paul Hector Joseph. La police a rattrapé 60 prisonniers qui tentaient de s’échapper. Plus de 200 autres sont activement recherchés par les autorités. Parmi les personnes mortes figurent des citoyens attaqués par les bandits en cavale. La justice travaille pour identifier toutes les victimes », a-t-il détaillé.

Plus loin, le secrétaire d’État à la Communication a indiqué que des armes ont été saisies au cours des interventions. « La police a récupéré 2 fusils 12 et 5 pistolets de calibre 9 mm. Des bonbonnes de gaz lacrymogène ont été également récupérées », a-t-il  fait savoir. Toujours selon le secrétaire d’Etat, cette mutinerie visait la libération de tous les détenus incarcérés à la prison civile de Croix-des-Bouquets. « Heureusement cela n’a pas eu lieu. Les troubles ont été enregistrés uniquement dans le secteur où se trouvait Arnel Joseph », fait-il remarquer.

Par ailleurs, Frantz Exantus a annoncé la création de trois commissions pour élucider les circonstances de ces incidents. « L’Inspection générale fera une enquête administrative pour fixer les responsabilités internes. La Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) va déterminer qui sont ceux qui doivent répondre aux questions de la justice. En dernier lieu, la Direction de l’administration pénitentiaire va enquêter sur les causes de cette mutinerie et les personnes impliquées », a-t-il annoncé, appelant la population au calme et à la sérénité. Frantz Exantus a par ailleurs appelé à la collaboration de la population pour mettre en échec les plans des bandits armés qui sèment le deuil dans le pays. 

Source: Le Nouvelliste

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © All rights reserved. | Radio Verite .
Powered by