Cour de Cassation: L’Ambassade Américaine tape Jovenel Moïse

2 min read

Pour une énième fois, les États-Unis d’Amérique se disent préoccupés par la situation actuelle que traverse la République d’Haïti. Après l’arrestation du Juge Dabrézil, la mise à la retraite des trois juges à la Cour de Cassation et la nomination illégale de trois autres, Washington plaide en faveur de l’indépendance du pouvoir judiciaire en Haïti. L’Ambassade Américaine en Haïti affirme que l’exécutif ne doit en aucun cas faire preuve d’ingérence dans les activités du pouvoir judiciaire.

« Alors que les organisations de juges poursuivent leur grève en Haïti, les Etats-Unis réaffirment leur soutien à un pouvoir judiciaire indépendant, sans aucune ingérence de l’exécutif », a écrit l’Ambassade Américaine à Port-au-Prince dans une note datée ce vendredi 19 février.

Depuis la publication du fameux arrêté présidentiel mettant trois juges de la Cour de Cassation à la retraite, une décision qui est formellement interdite par la constitution haïtienne actuellement en vigueur, les Etats-Unis ne cessent de monter au créneau pour faire part de leurs préoccupations.

C’est à cet égard qu’ils ont affirmé qu’une Démocratie efficace nécessite un pouvoir judiciaire indépendant, une législature fonctionnelle et un exécutif qui protège le droit de tous.

La semaine écoulée, le Département d’État Américain se disait alarmé par les récents actes autoritaires et anti-démocratiques du pouvoir en place. Notamment le comportement autoritaire dont faisait preuve Jovenel Moïse à l’encontre du pouvoir judiciaire. Patrick Crispin, l’un des conseillers du président contesté, n’avait pas vu de bon œil la position de la Maison Blanche à l’égard d’Haïti. Ce qui l’avait poussé à dire que son pays n’a pas de leçon à recevoir des étrangers.

Source: Tripfoumi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © All rights reserved. | Radio Verite .
Powered by