Ralph Youri Chevry, ancien maire de Port-au-Prince arrêté en République dominicaine

3 min read

Objet d’un avis de recherche, des militaires Dominicains ont arrêté l’ex- maire de Port-au-Prince, Ralph Youri Chevry, à Dajabon le dimanche 14 février au moment où il essayait de passer la frontière. Lors de son arrestation il était en compagnie de trois autres personnes dont deux policiers haïtiens. Des armes à feu ont été retrouvées à l’intérieur du véhicule à bord duquel ils étaient, a indiqué Yves Marie Chanel, journaliste haïtien évoluant en République Dominicaine.

Lundi 15 février, Youri Ralph Chevry et ses compagnons ont été transférés par hélicoptère à Santo Domingo, capitale de la République dominicaine, selon les médias de l’autre partie de l’Ile qui ont diffusé des images du transfert sous bonne garde militaire des prévenus. 

L’ancien maire de Port-au-Prince a été appréhendé suite à un avis de recherche émis à son encontre. Les infractions qui lui sont reprochées sont « assassinat, tentative d’assassinat, destruction de biens publics et privés et associations de malfaiteurs » peut-on lire sur l’avis de recherche publié le lundi 8 février sur la page facebook officiel de la PNH. Contrairement aux informations qui circulent en boucle sur les réseaux sociaux, le journaliste Yves Mary Chanel rapporte que les autorités Dominicaines se montrent réticentes à l’idée d’extrader l’ancien premier citoyen de la capitale.

Le Réseau national pour la défense des droits de l’homme (RNDDH) d’Haïti n’a pas tardé à réagir en demandant au gouvernement dominicain d’accorder « toute la protection possible en faveur de l’ancien maire Youri Ralph Chevry, qui devrait bénéficier du statut de réfugié politique » Dans une lettre adressée au ministre des Affaires étrangères de la République dominicaine, Roberto Álvarez, le RNDDH se dit préoccupé par l’arrestation de Ralph Youri Chevry et explique qu’il fait l’objet « de persécutions politiques .
« C’est avis de recherche est survenu après qu’un juge de la Cour de cassation, Yvickel Dieujuste DABRESIL, fut arrêté dans la nuit du 6 février 2021 en compagnie de 17 autres personnes, dont l’inspecteur général Marie. Louise GAUTHIER », a souligné le RNDDH qui indique qu’une vague de persécutions contre l’opposition politique dont plusieurs membres sont déjà emprisonnés est en cours en Haïti, dans le but «évident de semer la terreur au sein la population et d’instaurer un état de siège dans le pays »

« Face à cette situation et craignant pour sa vie, M. Ralph Youri CHEVRY a été contraint de se réfugier sur le territoire dominicain le temps que la démocratie soit restaurée en Haïti », explique le RNDDH au ministre des affaires étrangère dominicain
C’est pourquoi, considérant les différents documents relatifs au statut des réfugiés dont la Convention de Genève de 1951 et le protocole de 1967 relatif au statut des réfugiés ratifiés par la République dominicaine les 1 et 4 avril 1978, la déclaration de Carthagène de 1984, la déclaration de New York relative au statut des réfugiés signés par 193 pays en vue d’un Pacte mondial sur les réfugiés, le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) sollicite du Ministre Roberto Alvarez toute la protection possible en faveur de l’ancien Maire de la capitale haïtienne, Monsieur Ralph Youri CHEVRY qui, selon l’institution, devrait bénéficier du statut de réfugié politique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © All rights reserved. | Radio Verite .
Powered by