Maikadou a été assassiné, selon un juge paix

2 min read

Le visage maculé de sang, une plaie profonde dans la tête, le corps sans vie de Pierre Édouard Roisier, alias Maïkadou, 41 ans, a été découvert dans son appartement à Pétion-Ville, non loin du commissariat de police de la commune, ce vendredi 9 octobre, a confié au journal Le Nouvelliste le juge de paix Carl Henry Destin.  

C’est une servante qui a rameuté tout le monde vendredi. La porte de l’appartement, fermée de l’extérieur, a été forcée ce vendredi sur ordre du juge Destin qui révèle avoir découvert Pierre Édouard Roisier, alias Maïkadou, allongé sur le ventre sur son lit.« J’ai découvert un orifice au niveau de la tête et du sang sur le visage », a poursuivi le juge Carl Henry Destin, ferme dans sa première observation. « Oui, il a été assassiné. Il me semble que cela s’est produit ce vendredi », a confié le magistrat qui a décerné un mandat d’amener contre le nommé J. A., prévenu d’homicide. J. A., originaire des Cayes, est présenté par des proches de la victime, comme le compagnon avec qui vivait Maïkadou depuis mars 2020.

J.A. ne répond pas à son téléphone, a détaillé le juge Carl Henry Destin qui a confisqué un couteau sur lequel il n’y avait pas de trace de sang visible à l’œil nu.

Pierre Édouard Roisier, alias Maïkadou, l’un des plus talentueux maquilleurs de sa génération, est la seconde personnalité de la communauté LGBTQ retrouvée morte ces derniers temps. En novembre 2019, le corps de Charlot Jeudy, président de l’association Kouraj , avait été retrouvé mort à son domicile à Vivy-Mitchel. Il n’avait pas de trace blessure sur le corps. Le journal ne sait pas si cette mort suspecte a donné lieu à une enquête.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © All rights reserved. | Radio Verite .
Powered by