Haïti/Sécurité : Le Gouvernement déclare tolérance zéro pour les bandits et annonce la fin de leur règne

3 min read

Lors du 56e conseil des ministres, Jovenel Moïse a passé des instructions formelles au CSPN pour rétablir la sécurité dans les meilleurs délais.

Selon un communiqué du Ministère de la Culture et de la Communication, le président de la République, Jovenel Moïse, le Premier Ministre, les Ministres, les Secrétaires d’Etat, les Secrétaires généraux de la Présidence et de la Primature, les Directeurs de Cabinet du Président de la République et du Premier Ministre, et des cadres techniques ont passé au peigne fin le climat sécuritaire du pays dans le cadre du 56e conseil des ministres tenu le mercredi 5 août 2020.

“C’était donc l’occasion pour le President de la République, à côté des autres points à l’ordre du jour comme l’énergie, la gestion de la pandémie du coronavirus, le Budget 2020-2021, le Statut des Administrateurs Civils d’Etat etc, de faire le lien entre l’électricité et la sécurité, deux problèmes majeurs qui rongent notre société et du coup, plongent la population dans le désarroi et le deuil”,écrit le MCC.

Tolérance zéro pour les bandits

Dans le cadre de cette séance de travail, le président a insisté sur la nécessité de mettre hors d’état de nuire les bandits qui sèment le deuil et la terreur au sein de la population. Selon lui, la peur doit changer de camp. Elle doit laisser le camp de la population pour se retrouver dans le camp des bandits.

“Ces derniers doivent être logés soit en prison, soit au cimetière. La paix n’est pas un discours. La paix n’est pas un débat théorique. La paix doit être une réalité concrète. Et c’est la loi qu’il faut faire appliquer à tout prix. C’est la loi qui doit régner. C’est fini le règne des bandits. La durée de vie de ces bandits doit être extrêmement courte, sauf s’ils decident de changer de métier”,rapporte le ministère de la communication dans ce communiqué.

Au cours de ce 56ème Conseil des Ministres, le Président de la République, Jovenel Moïse, a réitéré d’un ton ferme, sa volonté d’enrayer ce mal, l’insécurité à travers le pays et de soulager la population qui a trop souffert de la loi des bandits. Il a donné des instructions très claires au Premier Ministre, au Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, au Ministre de la Justice, au Ministre de la Défense, au Secrétaire d’Etat à la Sécurité publique, à la Police Nationale d’Haïti (la PNH), pour agir vite, dans le cadre de la loi, en vue de rétablir la sécurité générale et la sécurité routière.

Source: Texte, Juno7

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © All rights reserved. | Radio Verite .
Powered by