On remarque que depuis les péripéties des 6, 7 et 8 juillet 2018, certains membres du secteur privé haitien, notamment on veut parler du secteur des affaires, commencent à changer de comportememt, de discours, de raisonnement et de tactique au niveau du media et des résaux sociaux.

Réginald Boulos vient de déclarer que depuis plus de 200 ans, le pays n’a jamais été capable d’assurer un minimum décent à la majorité de ses enfants. Cependant dit-il, on accuse toujours l’élite économique du pays d’être le responsable de cette précarité.

Aussi impressionnant que cela puisse paraître, Réginald Boulos étant l’un des plus grands hommes d’affaires du pays, a comparé l’état du secteur privé hatien à celui d’un malade qui est plongé dans un état grave caractérisé par une perte de conscience. Il a recommandé que le secteur des affaires dont il fait partie, se ritire de cette situation de coma, change son fusil d’épaule, se transforme en une vraie élite soucieuse du bien-être de la population et joue son vrai rôle de créateur d’emplois durables afin que le pays puisse sortir du marasme économique.





Comments are closed.