L’haïtianno-japonaise Naomi Osaka qualifiée pour le 3e tour Jeudi lors du 2e tour de l’Open d’Australie à Melbourne, l’haïtiano-Japonaise Naomi Osaka (21 ans, tête de série 4e au monde), grande favorite du tournois, a remporté sa 2ème victoire d’affilée au « Margaret Court Arena » dans une prestation solide, en 1h04 et 2 sets [6-2, 6-4] contre la Solvène de 21 ans Tamara Zidanšek (78e) se qualifiant pour le 3e tour (16ème de finale).

Pour son prochain match, Naomie affrontera samedi 19 janvier pour la première fois de carrière, la taïwanaise Hsieh Su-wei (33 ans, 27e au monde) première joueuse taïwanaise à avoir remporté un titre du Grand Chelem.

Naomi est née le 16 octobre 1997 au Japon. Sa mère, Tamaki Osaka est originaire du Japon et son père, Léonard François est originaire de Haïti. Elle a une sœur aînée, s’appelant Marie, qui est aussi une joueuse de tennis professionnelle. Pour des raisons pratiques et culturelles, toutes les deux filles portent le nom de famille de leur mère puisqu’elles vivaient au Japon.

A noter que M. François avait rencontré pour la première fois Mme Osaka lorsqu’il était en visite au Japon. Alors qu’il était étudiant à l’université de New York.

Quand Naomi a eu trois ans d’âge, sa famille a déménagé du Japon à Long Island New York, pour vivre avec les parents de son père. C’est donc le père de Naomi, Léonard François qui a inspiré l’idée d’apprendre à ses filles à jouer au tennis pendant qu’il observait les deux sœurs Williams (Venus et Serenna) s’affronter au French Open de 1999. N’ayant lui-même que peu d’expérience en tant que joueur de tennis, il a cherché à imiter la manière dont Richard Williams entraînait ses filles à devenir deux des meilleures joueuses du monde. François a fait remarquer que “le plan était déjà là. Je devais simplement le suivre”, en ce qui concerne le plan détaillé que Richard avait élaboré pour ses enfants. Il a commencé à entraîner Naomi et Marie une fois qu’ils se sont tous ensemble installés aux États-Unis.

En 2006, la famille d’Osaka s’est installée en Floride à l’âge de huit ans pour que Naomi puisse s’entraîner davantage au tennis. À l’âge de 15 ans, elle a commencé à travailler avec Patrick Tauma à l’Académie des FAI. En 2014, elle a déménagé à la Harold Solomon Tennis Academy. Elle s’est ensuite entraînée à la ProWorld Tennis Academy.

Bien qu’ Naomi Osaka ait été largement élevé aux États-Unis, C’est encore François, son père qui a décidé que ses filles représenteraient le Japon au lieu des Etats-Unis. “Nous avons décidé que Naomi représenterait très tôt le Japon juste parce qu’elle est née là-bas et a été élevée dans une famille de cultures japonaise et haïtienne. Tout simplement, c’était donc notre seule raison. Nous n’avons jamais pris de décision financière ni motivée par une fédération nationale”.





Comments are closed.