Aux Etats- Unis, le pays le plus riches de l’Amérique, des Parlementaires dorment au Congrès, le siège des deputés et sénateurs. En Haiti, le pays le plus appauvri de l’Amérique les parlementaires ont logè dans des maisons coutant plus de 13,000.00 dollars le mois.
Lisez cet article de Washington post.

Trop pauvres, des élus américains dorment … dans les bureaux du parlement!
Mardi 1er mai 2018 ((rezonodwes.com))– Un nombre croissant de législateurs américains se sont transformés en squatters professionnels la nuit, étalant leurs sacs de couchage dans les bureaux de Capitol Hill ou sortant des lits cachés dans les placards ou derrière les canapés afin d`économiser quelques dollars durant la semaine de travail.
« Washington est trop cher », a déclaré le représentant Dan Donovan (R-SI), au Washington Post qui a découvert le pot aux roses.

« Si nous allons au point où vous devez louer ou acheter [à Washington], alors seuls les millionnaires seront membres du Congrès », a-t-il déclaré.

Mais certains de ses collègues sont dégoûtés par ce qu’ils appellent une pratique insalubre et indigne et veulent la bannir.

Le projet de loi devrait être présenté à la Chambre dès ce mois-ci et interdira aux politiciens de transformer leurs bureaux en dortoirs improvisés, soutenant que le mouvement violait l’IRS et les règles d’éthique du Congrès.

Cette pratique, très populaire parmi les jeunes députés français un peu désargentés, avait également irrité les dirigeants de l`Assemblée nationale l`année dernière, ont noté des médias français comme RFI et L`Express.

La situation était devenue telle que la questure de l’Assemblée avait décidé d’adresser une note interne aux députés afin de leur rappeler le règlement intérieur et notamment le fait qu’il est interdit de dormir dans les bureaux qui ne sont pas équipés de lit.
Mieux lotis que leurs homologues américains et français, les parlementaires haïtiens, par contre, outre des subventions pour voitures, location de voitures, cartes téléphoniques et autres, disposent d`un budget pour une « seconde résidence » à Port-au-Prince.

Certains, malgré tout, se font même payer par le parlement, les frais d`Hôtel comme le Karibe dont les nuitées peuvent varier entre 175 dollars américains pour une chambre standard et environ 1000 dollars pour une suite présidentielle.

A vous d`essayer d`appliquer le taux fantaisiste du jour pour avoir les prix en monnaie nationale.

Sources : Washington Post





Comments are closed.