Le président haïtien vient de bruler une étape importante dans son voyage en France où il doit intervenir ce mardi 12 décembre au « One Planet Summit » à Paris en présence des leaders internationaux dont le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres et le président du Groupe Banque mondiale Jim Yong Kim. Ce lundi, il a rencontré son homologue français Emmanuel Macron au palais de l’Elysée.

Le contenu des échanges a été déballé lors dans une déclaration conjointe des deux chefs d’Etat à l’Elysée de plus de sept minutes de durée diffusée en dirct sur le compte twitter de l’Elysée. Dans son intervention, Emmanuel Macron a dévoilé quelques-unes de ses promesses à Haïti, projets concrets et chiffres à l’appui.

50 millions d’euros pour l’éducation

Déclaration conjointe de Jovenel Moise et d’Emmanuel Macron

En matière d’éducation, le plan d’action établi en 2015 par [le ministère de l’éducation haïtien de l’époque, ndlr] sera intégralement exécuté avec 50 millions d’euros annoncés.

30 millions de dollars pour la lutte contre le changement climatique

En matière de changements climatiques, le travail conduit depuis 2 ans a permis d’aboutir au fond vert, un projet d’adaptation et de gestion des bassins versants pour 30 millions de dollars. Et Haïti pourrait devenir à ce titre l’un des premiers –si ce n’est le premier- à obtenir un projet d’adaptation dans le cadre de ce fonds vert.

Investissements des entreprises françaises en Haïti

Je redis ici au président tout notre souhait que des entreprises françaises viennent davantage investir en Haïti. Nous allons les y pousser par des initiatives ponctuelles et des accompagnements. Je crois que toutes les reformes que vous êtes en train de conduire à la fois sur l’Etat de droit, le cadre d’investissement et la modernisation de l’économie permettront d’œuvrer en ce sens de manière efficace.

Accord de siège pour lutter contre la corruption

Je veux ici saluer tout le travail qui est conduit par le président [Jovenel Moïse, ndlr] pour la lutte contre la corruption le renforcement de l’Etat de droit et lui dit tout le soutien de la France dans ce contexte. Je me félicite que dans les prochains jours, un accord de siège avec expertise française puisse être finalisé qui permettra d’œuvrer en la matière, ainsi que les initiatives bilatérales qui ont été prises en termes de formation de la fonction publique et de la haute fonction publique haïtienne qui est un élément important dans la structuration de l’Etat de droit.

Consolidation de l’aide internationale

Notre souhait est aussi de pouvoir consolider l’aide internationale pour ce qui est de la France et aussi consolider la part des investissements français en Haïti. Haïti fait partie des pays prioritaires de notre coopération et nous accordons une grande importance à la relation bilatérale dans ce cadre.





Comments are closed.