Digicel

En 11 ans, jamais la cote de popularité de la compagnie de téléphonie mobile Digicel n’a été aussi faible en Haïti. Sur les réseaux sociaux et dans les médias traditionnels, les gens ne cessent de dénoncer la mauvaise qualité de service de la compagnie qui a démocratisé et popularisé le téléphone portable dans le pays. Pour tenter de refaire son image et reconquérir à nouveau le cœur de ses abonnés, la Digicel annonce un ensemble de mesures et des innovations…

« Non ! La Digicel n’est pas une voleuse de datas… », a rassuré le P.D.G. de la Digicel. Maarten Boute comme les autres responsables de la compagnie sont conscients de la dégradation de leur réputation. A l’hôtel Marriott, mardi, ils ont réalisé une émission télévisée spéciale en répondant aux questions d’une quinzaine de journalistes. Sur les réseaux sociaux, les internautes attribuent la Digicel à une entreprise qui arnaque ses abonnés tout en leur offrant un service de quatrième ou de cinquième division. « Nous sommes là aujourd’hui parce que nous voulons montrer que nous sommes à l’écoute de nos clients », a avancé Maarten Boute pour tenter de calmer les esprits.

Pendant ces quatre derniers mois, les responsables de la Digicel disent avoir analysé en détail les nombreuses plaintes enregistrées dans leur centre d’appels, écouté les critiques et dénonciations des abonnés sur les réseaux sociaux et les médias traditionnels.

Plusieurs raisons, selon les techniciens de la Digicel, peuvent expliquer ce que les abonnés appellent le vol ou la disparition suspecte de leurs datas. D’abord, avec les téléphones intelligents, les messages WhatsApp, les notifications, les mises à jour automatiques consomment du data le jour comme la nuit. Ensuite, les téléphones « pèpè » ont des configurations qui font que certains communiquent avec leur réseau « mère » à l’étranger sans que son propriétaire le sache.

Pour améliorer ses services et refaire son image, Maarten Boute a fait savoir que la compagnie qu’il dirige a déjà réduit considérablement les SMS de promotion qui sont passés de plus 16 millions à moins de 4 millions de SMS par jour maintenant.

« Pour plus de transparence, le code *111# vous permet de vérifier gratuitement votre balance, voir votre dernière transaction et surtout de voir les plans que vous avez activé et aussi la possibilité de les désactiver directement », a annoncé le patron de la Digicel.

Il a fait savoir que le 24 novembre, la compagnie a modernisé ses serveurs internet, question d’avoir une meilleure compression et une optimisation des consommations d’internet. « D’ores et déjà, vous devriez sentir que vos plans internet durent plus longtemps. Avec la modernisation continue de notre réseau vers de nouveaux équipements de ZTE, cela va continuer à s’améliorer dans les prochains mois », a annoncé Maarten Boute.

Il a par ailleurs annoncé qu’à partir du 5 décembre, il y aurait de nouvelles promotions et des améliorations dans les plans qui offriront plus de minutes gratuites pour les appels.
A partir de janvier 2018, a-t-il ajouté, il y aura un système qui permettra à l’abonné de bloquer l’accès à ses datas lorsqu’il n’a plus de plan d’internet actif. Le service à la clientèle sera aussi gratuit et il y aura le lancement d’un nouveau serveur vocal beaucoup plus performant qui permettra à l’abonné de contrôler personnellement son compte.

Les responsables de la Digicel considèrent cette première émission télévisée qui sera diffusée sur toutes les chaînes comme un « premier pas vers un processus continu de simplification et d’amélioration de nos services. Nous resterons à l’écoute. Signalez-nous vos problèmes à travers noulapouou@digicelgroup.com, les médias et les réseaux sociaux. Nous allons continuer d’apporter des améliorations à la façon dont nous vous offrons nos services », a promis Maarten Boute.

Actuellement, la Digicel contrôle 70% du marché de téléphonie mobile en Haïti. Plus que les promesses, les abonnés attendent et exigent à court terme du concret de la part de la compagnie.
En 11 ans, jamais la cote de popularité de la compagnie de téléphonie mobile Digicel n’a été aussi faible en Haïti. Sur les réseaux sociaux et dans les médias traditionnels, les gens ne cessent de dénoncer la mauvaise qualité de service de la compagnie qui a démocratisé et popularisé le téléphone portable dans le pays. Pour tenter de refaire son image et reconquérir à nouveau le cœur de ses abonnés, la Digicel annonce un ensemble de mesures et des innovations…

« Non ! La Digicel n’est pas une voleuse de datas… », a rassuré le P.D.G. de la Digicel. Maarten Boute comme les autres responsables de la compagnie sont conscients de la dégradation de leur réputation. A l’hôtel Marriott, mardi, ils ont réalisé une émission télévisée spéciale en répondant aux questions d’une quinzaine de journalistes. Sur les réseaux sociaux, les internautes attribuent la Digicel à une entreprise qui arnaque ses abonnés tout en leur offrant un service de quatrième ou de cinquième division. « Nous sommes là aujourd’hui parce que nous voulons montrer que nous sommes à l’écoute de nos clients », a avancé Maarten Boute pour tenter de calmer les esprits.

Pendant ces quatre derniers mois, les responsables de la Digicel disent avoir analysé en détail les nombreuses plaintes enregistrées dans leur centre d’appels, écouté les critiques et dénonciations des abonnés sur les réseaux sociaux et les médias traditionnels.

Plusieurs raisons, selon les techniciens de la Digicel, peuvent expliquer ce que les abonnés appellent le vol ou la disparition suspecte de leurs datas. D’abord, avec les téléphones intelligents, les messages WhatsApp, les notifications, les mises à jour automatiques consomment du data le jour comme la nuit. Ensuite, les téléphones « pèpè » ont des configurations qui font que certains communiquent avec leur réseau « mère » à l’étranger sans que son propriétaire le sache.

Pour améliorer ses services et refaire son image, Maarten Boute a fait savoir que la compagnie qu’il dirige a déjà réduit considérablement les SMS de promotion qui sont passés de plus 16 millions à moins de 4 millions de SMS par jour maintenant.

« Pour plus de transparence, le code *111# vous permet de vérifier gratuitement votre balance, voir votre dernière transaction et surtout de voir les plans que vous avez activé et aussi la possibilité de les désactiver directement », a annoncé le patron de la Digicel.

Il a fait savoir que le 24 novembre, la compagnie a modernisé ses serveurs internet, question d’avoir une meilleure compression et une optimisation des consommations d’internet. « D’ores et déjà, vous devriez sentir que vos plans internet durent plus longtemps. Avec la modernisation continue de notre réseau vers de nouveaux équipements de ZTE, cela va continuer à s’améliorer dans les prochains mois », a annoncé Maarten Boute.

Il a par ailleurs annoncé qu’à partir du 5 décembre, il y aurait de nouvelles promotions et des améliorations dans les plans qui offriront plus de minutes gratuites pour les appels.

A partir de janvier 2018, a-t-il ajouté, il y aura un système qui permettra à l’abonné de bloquer l’accès à ses datas lorsqu’il n’a plus de plan d’internet actif. Le service à la clientèle sera aussi gratuit et il y aura le lancement d’un nouveau serveur vocal beaucoup plus performant qui permettra à l’abonné de contrôler personnellement son compte.

Les responsables de la Digicel considèrent cette première émission télévisée qui sera diffusée sur toutes les chaînes comme un « premier pas vers un processus continu de simplification et d’amélioration de nos services. Nous resterons à l’écoute. Signalez-nous vos problèmes à travers noulapouou@digicelgroup.com, les médias et les réseaux sociaux. Nous allons continuer d’apporter des améliorations à la façon dont nous vous offrons nos services », a promis Maarten Boute.

Actuellement, la Digicel contrôle 70% du marché de téléphonie mobile en Haïti. Plus que les promesses, les abonnés attendent et exigent à court terme du concret de la part de la compagnie.
Robenson GeffrardAuteur





Comments are closed.