Apotres

Ces 12 signes révèlent que vous êtes peut-être un pharisien moderne
24 octobre 2017

Les pharisiens… Qui n’a jamais entendu prêcher sur les pharisiens. On les juge, on s’en moque parfois, et on oublie que le risque est grand de devenir précisément ce que nous réprouvons, un « pharisien ».

Car n’oublions pas que les pharisiens aimaient Dieu. Ils aimaient la Parole. Ils étaient religieux et avaient choisi de fonder leur vie sur la Parole de Dieu. Mais ils étaient dans l’erreur car leurs traditions avaient pris le pas sur leur zèle, sur leur premier amour. Et personne n’est à l’abri de cela. Leurs traditions ne sont plus les nôtres, mais nos traditions, même motivées par tous les meilleurs sentiments, ne valent pas mieux que celles des pharisiens.

Partager cette video sur Facebook

Vous pensez qu’aller au culte tous les dimanches vous rend juste aux yeux de Dieu
Les pharisiens modernes ont besoin de mesurer, de quantifier et de comparer. Cela leur permet de définir ce qui est juste et ce qui ne l’est pas. Assister au culte est pour eux une mesure de base pour estimer la foi de quelqu’un… Et c’est une erreur !

Vous passez du temps à argumenter et à essayer de convaincre les autres
Au temps de Jésus, les pharisiens se plaisaient à débattre au sujet de l’interprétation des écritures. Ils passaient également du temps à défendre Dieu et à légiférer sur la moralité. Il en est de même pour les pharisiens modernes. Un chrétien peut-il boire, fumer, se tenir la main ? Ils établissent des règles de bonne conduite pour les bons chrétiens…

Vous avez le sentiment d’être utile à Dieu
Si Dieu a besoin d’un être humain pour bâtir son Eglise, il n’est pas Dieu. Dieu nous permet de jouer un rôle dans son plan parfait. C’est une grâce. Contentons-nous d’être ces serviteurs inutiles.

Vous ne vous repentez pas puisque vous ne commettez aucun péché « sérieux »
Les pharisiens ont un statut et une réputation à tenir. Or, la repentance implique la vulnérabilité et la faiblesse. Les pharisiens ne peuvent montrer leur faiblesse. Ils ne commettent pas de si « grands péchés »… La Bible dit que « tous ont péché », que « le diable est père du mensonge ». Le mensonge… Il n’est pas question de drogue ou de meurtre, simplement de mensonge, d’arrangement avec la vérité….

Vous avez un avis sur tout et une vision binaire des choses
Si vous avez besoin que les choses et les événements soient noirs ou blancs, vous allez rencontrer des difficultés, car la Bible et la vie chrétienne sont faites d’une infinité de nuances. Quelqu’un qui lutte avec un péché visible peut être un vrai disciple de Christ qui chemine avec son Dieu, alors qu’un chrétien bien sous tous rapports peut porter un masque.

Vous dénoncez le péché, mais vous vous en nourrissez à la télé
Cela est directement lié aux deux points qui précèdent. L’apparence prend peu à peu le pas sur le fond. La télé et les réseaux sociaux reflètent particulièrement ce déséquilibre entre ce qui est annoncé et ce qui est vécu réellement.

Votre salut dépend de vos oeuvres, pas de Jésus
Au cours de la vie chrétienne, on voit souvent le salut par les oeuvres prendre le pas sur le salut par grâce… Après avoir été sauvé par grâce, vous vous êtes peut-être détourné de la croix, pour accomplir des actions qui vous donnent l’illusion que vous êtes juste aux yeux de Dieu. Ne vous y trompez pas, vous n’êtes sauvé que parce qu’il vous a fait grâce.

Vous lisez la Bible pour justifier vos convictions, plutôt que pour vous laisser façonner par Jésus
Personne ne connaissait mieux les écritures que les pharisiens. Et cela ne les a pas empêchés de passer à côté de la Bonne Nouvelle. La Bible est fondamentale, mais elle ne peut pas être utilisée comme une pierre envoyée sur les autres. Elle doit au contraire nous façonner toujours plus à l’image de Christ.

Vous pensez que les jeunes convertis doivent se conformer à un certain style de vie pour être acceptés en tant que chrétien
L’apparence, toujours l’apparence… Jésus n’accordait aucune importance à l’apparence, alors que pour les pharisiens, elle est une valeur forte.

Des regards hautains et un coeur qui s’enfle, cette lampe des méchants, ce n’est que péché.
Proverbes 21:4

Prenez garde à ne pas utiliser cette lampe des méchants.

Vous n’avez pas conscience de la valeur d’une âme
Vous vous réjouissez de l’arrivée d’un nouveau membre dans l’église locale, quand une famille déménage par exemple et vient s’ajouter sur le registre. Mais ce qu’il faut rechercher c’est l’ajout de nouveaux “membres” du Royaume de Dieu. Et pour cela, il faut aller au dehors, auprès de ceux qui sont perdus.

Vous vous entourez de personnes qui vous ressemblent
Les pharisiens choisissent leurs relations, ne se mélangent pas, cultivent l’entre-soi. Jésus s’est entouré, d’un percepteur, Matthieu, d’un docteur, Luc, de pêcheurs, André et Pierre, d’un zélote, Simon… Un conglomérat d’hommes aux horizons si différents !

Vous vous mettez en colère quand quelqu’un vous reprend
Quand Jésus a rappelé aux pharisiens leurs péchés, ils l’ont crucifié. Si vous vous sentez affectés dans votre identité, lorsque l’on vous reprend et que cela vous met en colère, il peut être utile de faire le point, et de vous demander ce qui peut peser autant dans votre vie, pour que vous ne soyez plus en mesure de vous remettre en question.

On ne devient pas pharisien du jour au lendemain. C’est un processus. Personne ne souhaite être assimilé aux pharisiens que Jésus a tant dénoncés, alors gardons nos coeurs plus que tout et restons vigilants et sensibles aux mécanismes subtiles qui peuvent nous y conduire. Nous ne sommes pas meilleurs que les pharisiens.





Comments are closed.