DrapeauDrapeau

Si plus de 6,400 haïtiens vivant aux États-Unis ont déjà traversé illégalement la frontière canadienne pour demander l’asile, craignant d’être expulsé en Haïti si le Président Trump décide de ne pas renouveler leur « Statut de protection temporaire » (TPS en anglais), il semble que l’on assiste maintenant au début d’un nouveau phénomène, celui d’haïtiens quittant Haïti, pour entrer de façon irrégulière au Canada comme leurs compatriotes, en ne transitant que brièvement par les États-Unis.

Les douanes américaines auraient informé leurs collègues canadiens, que de plus en plus d’haïtiens prennent l’avion à Port-au-Prince pour rejoindre Miami, puis Plattsburgh avant de prendre un taxi pour rejoindre l’un des points de passage illégaux à la frontière canadienne, notamment sur le rang Roxham à Lacolle. Plusieurs migrants haïtiens interceptés en territoire canadien ont reconnu ne pas vivre aux États-Unis et venir directement d’Haïti…

De nouveaux arrivants, qui viennent grossir le flux de centaines d’haïtiens qui franchissent chaque jour illégalement la frontière canadienne et compliquer un peu plus la gestion logistique d’accueil de ce nombre important de nouveaux arrivants au Québec…





Comments are closed.