Suite à des informations de sources fiables dont disposerait le Gouvernement, laissant croire à la planification d’attaques imminentes par des commandos armés contre des écoles, des bâtiments publics et des stations-services, le Ministère de la Justice a décidé de suspendre temporairement tous les permis de port d’armes sur l’ensemble du territoire haïtien.

« Le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, porte à la connaissance du public, en général, et des intéressés, en particulier, que, suivant décision du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN), en date du 9 juin 2016, tous les permis de port d’arme sont suspendus provisoirement, sur toute l’étendue du territoire.

Des instructions formelles ont été passées aux forces de l’ordre, en vue de l’application stricte de cette mesure […] »

Cette mesure, qui sera réévaluée en fonction de l’évolution de la situation, concerne tout le monde, toutes les institutions du pays incluant les compagnies de sécurité à l’exception de la Police Nationale et des Casques bleus qui sont autorisés à circuler avec des armes à feu, a précisé le Ministre de la Justice Camille Junior Edouard qui ne peut ou ne veut pas préciser s’il s’agit de grand banditisme ou de mains politiques cachées, évoquant seulement une organisation criminelle de haut niveau très bien organisée…

Au niveau des frontières, les contrôles ont été renforcés à la suite de diverses informations, faisant état d’une augmentation importante du trafic d’armes et la PNH est en état d’alerte nationale.

Une décision très mal accueillit par la population et les commerçants qui selon-eux, laisse le champs libre au bandits qui n’ont nul besoin de permis d’armes, pour réaliser leurs crimes.

Sur le web cette mesure sous le feu des critiques, est qualifiée d’insensée.





Comments are closed.