Près de 7 mois après sa création tout laisse croire, malgré une certaine confusion dans l’information, que le G8 n’existe plus, c’est du moins ce que révèle un acte de dissolution qui aurait « fuité » sur internet, ainsi que la position convergente notamment de Moïse Jean-Charle et de Sauveur Pierre Étienne. La raison évoquée serait celle d’une mission accomplie à savoir, le départ du Président Martelly, l’installation d’un Gouvernement de transition et d’une Commission de vérifications des résultats des élections du 25 octobre 2015, qui selon des membres du Groupe, offre une forte probabilité d’un second tour de la présidentielle avec deux membres du G8 [sans Jovenel Moïse…]

Toutefois, plus d’un observateur politique se montre sceptique sur les véritables raisons ayant abouti à la dissolution du G8, qui pour eux, résulteraient d’avantage de désaccords et d’intérêts politiques divergents.

Cet acte de dissolution qui n’aurait pas dût se retrouver sur le web, est signé par plusieurs membres du G8 dont Sauveur Pierre Étienne (OPL), Jean Charles Moïse (Pitit Dessalin), Jude Célestin, (LAPEH) Jean-Henry Céant (Renmen Ayiti). Outre en préambule la liste des considérants, ce document comprend 3 articles :

« Article 1 : Le groupe des candidats à la Présidence engagés dans le processus électoral devant conduire à l’installation du nouveau président élu le 7 février 2016, communément appelé Groupe des 8 (G8), est, à partir de la date de la présente, dissous.

Article 2 : Les anciens membres du G8 restent attachés aux clauses de confidentialités marquant leurs relations, leurs délibérations et leur fonctionnement tant dans leurs rapports internes que dans ceux avec des partenaires nationaux et internationaux.

Article 3 : Les dispositions de l’article 2 constituent également un pacte de non-agression pour tous les membres du G8 dans le cadre des compétitions électorales à venir. »

Sauveur Etienne, Coordonnateur de l’« Organisation du Peuple en Lutte » (OPL) accuse le Président Privert d’être responsable de cette fuite de documents du G-8 sur internet, estimant que Privert a réaliser ce que le président Martelly n`avait pas réussi à faire : Infiltrer le G8 pour que ce document sur lequel ne figure pas encore toutes les signatures des membres du G8 se retrouvent dans la presse et sur les réseaux sociaux. Il critique le président a.i. Privert qui aurait semé la division dans le Groupe, en promettant à des membres qu’ils iront au second tour de l’élection présidentielle.

Dimanche, Moïse Jean-Charles a confirmé sur sa page Facebook que le G-8 était dissous, même si Eric Jean-Baptiste du MAS affirme le contraire, sans toutefois pouvoir dire si oui ou non le G8 a discuté de sa dissolution, se réfugiant derrière des règles de confidentialité du Groupe.

Sauveur Pierre Etienne, affirme que le sujet a bel et bien été discuté au sein du groupe, les objectifs ayant été atteint, rappelant que le G-8 n’a jamais été une alliance ni une coalition mais tout simplement un groupe de huit candidats qui s’étaient opposés à l’idée que le PHTK accapare le pouvoir dès le premier tour de l’élection présidentielle.





Comments are closed.