Dans la nuit du 4 au 5 mai à Thor 65 (commune de Carrefour) une maison s’est effondrée, 5 personnes sont décédées dont un bébé de quelques mois et on rapporte une dizaine de blessés retirés de dessous les décombres, selon la Direction de la Protection Civile de carrefour. Les sapeurs pompiers déployés sur les lieux, poursuivent les recherches d’éventuels survivants dans des conditions difficiles.

Un drame qui aurait pu être évité, dans cette maison classée à démolir par la mairie et le ministère des Travaux publics après le séisme de janvier 2010, qui malgré tout a continué à être louée durant ces 6 dernières années, faute d’absence d’autorités des dirigeants devant le refus des locataires de vider les lieux, malgré plusieurs tentatives d’expulsions.

Sur l’ordre d’Abednego Desruisseaux, le Directeur Général de la mairie, la police a procédé à l’arrestation du gérant peu scrupuleux de cette maison dangereuse, qui avait déjà reçu antérieurement, plusieurs avertissements. Un gérant qui n’en est pas à sa première arrestation et qui la dernière fois a retrouvé sa liberté en moins de 3 jours…

Suite à ce drame, le maire intérimaire, Reynaldo Brunet a accordé un délai de 3 jours à tous les locataires de maisons classées à démolir pour quitter les lieux, sinon il leur promet l’expulsion.





Comments are closed.