g-13699L’Association des Industrie d’Haïti (ADIH) félicite la Commission des Voies et Moyens de la Chambre des Représentants et la Commission des Finances du Sénat des Etats-Unis d’avoir voté en comité les 22 et 23 avril respectivement, l’acte législatif qui vise l’Extension et l’Amélioration de l’« African Growth and Opportunity Act. » (AGOA, H.R. 1891).

Rappelons que ce projet de loi qui avait été présenté aux deux Chambres, par des membres des deux partis Démocrates et Républicains le 16 avril dernier, contient une disposition fondamentale, qui reconduit le programme HOPE/HELP pour 5 années additionnelles, jusqu’au 30 septembre 2025. Il prévoit aussi de proroger pour une période de 7 ans une disposition clé du programme connue sous le nom de Règle de Valeur qui devait expirer en 2018, jusqu’au 30 septembre 2025 également.

Cette extension offrira à Haïti la certitude nécessaire pour poursuivre sur la voie du succès, assurer la relance de son économie et attirer de nouveaux investissements, ce qui garantira à l’industrie Haïtienne de l’habillement une croissance continues. Un secteur qui emploi actuellement plus de 36,000 ouvriers (75% de femmes), qui produit 90% des exportations du pays, soit 845 millions de dollars américains.

La Chambre des Représentants et le Sénat prévoient actuellement d’examiner la législation HOPE/HELP ((Haitian hemispheric Opportunity through Partnership for Encouragement), avant la fin du mois de mai. Elle devrait ensuite être signée par le Président américain pour devenir loi.

Ces résultats très encourageants sont les fruits des efforts des missions successives menées depuis Mai 2014 par Georges B. Sassine et Lionel Delatour, respectivement Conseiller et Consultant de l’ADIH. Ils ont été parfois accompagnés par Carl-Frédéric Madsen, Président de l’ADIH, Norma Powell, Directrice Générale du CFI, Marie-Carmel Jean-Marie, l’ex Ministre des Finances et plusieurs membres du secteur textile, notamment Fritz Felchlin de « Island Apparel », Alain Villard de « Palm Apparel » et de Joseph Bloomberg de la de la Compagnie de Développement Industriel (CODEVI).

Ces démarches successives coordonnées par la firme Sorini & Samet, représentent une étape importante de l’affirmation résolue du soutien aux relations commerciales d’Haïti avec les États-Unis, en espérant qu’ils aboutiront à des investissements et des emplois additionnels axés sur la loi en vigueur pendant au moins les 10 prochaines années pour un secteur, qui prévoit porter à 220,000 le nombre des ouvriers du textile en Haïti d’ici 2020.





Comments are closed.