ruLundi, Dr Max Rudolphe Saint-Albin, Directeur Général de l’Office d’Assurance Accidents du Travail, Maladie et Maternité (OFATMA) a présenté en conférence de presse, un bilan partiel du programme d’auto-assurance des agents de la fonction publique lancé le 23 décembre 2014

Il a rappelé que l’auto-assurance est une formule qui permet à l’État d’assurer lui-même ses employés en leur offrant : une assurance maladie, la couverture des frais médicaux, une assurance accident, une assurance décès et un capital en cas de perte d’un membre. Ce programme est géré par la Coordination Nationale de l’Assurance Maladie (CONAM), une structure spéciale créée par l’OFATMA. « A partir du 4e jour suivant un accident du travail, les 2/3 du salaire du fonctionnaire sont pris en charge jusqu’à sa guérison. Si au cours de l’accident, il perd un membre, une Commission d’invalidité procède à l’évaluation de l’handicap, afin de dédommager la victime », a précisé le Directeur Saint-Albin

Les personnes éligibles à ce programme sont les agents de la fonction publique, leur époux, concubin, âgé de moins de 70 ans, leurs enfants (de plus de 14 jours et de moins de 19 ans, et jusqu’à l’âge de 23 ans).

Il a souligné que le fonctionnaire et les membres de sa famille, bénéficiaires du programme peuvent consulter le médecin de leur choix ou se faire soigner dans le réseau de l’OFATMA qui comprend 32 hôpitaux, 85 médecins, 3 laboratoires, 4 maisons funéraires et prochainement des pharmacies.

« À travers ce programme d’assurance, l’OFATMA veut apporter une correction historique vieille de 47 ans » a déclaré le Max Rudolphe Saint-Albin, rappelant que cette initiative est la concrétisation d’une promesse de campagne du Président Martelly.

Enfin le Directeur Général de l’OFATMA a révélé que « du 1er octobre 2014 au 28 février 2015, nous avons offert des soins de santé à 33,459 patients en clinique externe et validé 1,775 cas d’hospitalisation. Nous avons traité 8,366 dossiers sur 15,000 reçus, » il a rappelé ux demandeurs de services, de composer le numéro du Centre d’Appel de l’OFATMA : 28 18 28 18.





No comments yet... Be the first to leave a reply!

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.